MOUSSA AG ASSARI : INTERVIEW EXCLUSIVE !

Publié le 6 Août 2009

Fin mai, j'avais pris la direction de St Malo pour le Festival des Etonnants voyageurs. Là se tient aussi un salon du livre. J'y ai croisé Moussa Ag Assari, le célèbre Touareg qui vit en France.

J'ai acheté son premier livre : Y'a pas d'embouteillage dans le désert". Vous pouvez en lire la chronique ICI

Moussa Ag Assari a accepté volontier de se prêter au jeu de l'interview exclusive. C'est avec plaisir que je la partage avec vous ici !












 
Votre livre "Y a pas d'embouteillage dans le désert" remporte un vif succès porté surtout par le bouche à oreille. Vous y attendiez vous et quelles satisfactions cela vous rapporte-t-il ?
Je ne m'attendais pas du tout à ce succès aujourd'hui mondial de mon premier livre qui a déjà été traduit en plusieurs langues: Espagnole, Italien, Coréen et sortira bientôt en Catalan et en Arabe. Pour moi c'est une histoire qui a changé ma vie car depuis qu'il est sorti je suis invité partout dans le monde pour en parler. Je suis très heureux de ce bon accueil des lecteurs qui me tutoient spontanément dès qu'ils l'ont lu. Je l'ai écris avec les larmes de mon coeur qui étaient à l'époque de joie et de tristesse mais depuis qu'il est sortit il ne reste plus que ceux de joie.
Le deuxième "Enfants des Sables" que j'ai coécris avec mon frère Ibrahim, suit le même chemin aussi.
 
Ce que vous ne dites pas dans votre livre, c'est ce qui vous a conduit à écrire ce livre et comment vous êtes parvenu à le faire éditer. Pouvez vous nous éclairer sur cette part obscure !!??
C'est une histoire toute singulière: j'ai écris une lettre à mon père dans laquelle je lui raconte le TGV et j'ai découvert que la SNCF (chemin de fer français) organisait un concours pour fêter le milliardième voyageur du TGV. J'ai participé avec ma lettre à mon père et j'ai été lauréat avec plus de 15 000 km. J'ai visité 7 pays limitrophes de la France et à mon retour j'ai rencontré par hansard (mais il n' y a pas de hasard) un homme avec lequel je discutte en lui faisant lire ma lettre à mon père et il m'apprend qu'il est éditeur et interessé par un livre à l'image de cette lettre. Tout est partit de là et vous connaissez la suite.
 
Si un seul mot devait vous qualifier, lequel choisiriez vous : Touareg ou Malien, et pourquoi ?
Je suis Touareg malien et citoyen du monde. Je suis né dans ce beau pays et ma famille y habite toujours. J'y suis très attaché avec ses tempêtes de sables et ses richesses culturelles.
 
Quel est le premier conseil que vous donneriez à l'un de vos frères touaregs qui viendrait comme vous étudier en France ?
Ouvre ton coeur au monde, apprend à en être acteur toi aussi et enrichis-toi du savoir, fréquente les bibliothèques, y un trésore est caché dédans. Mais n'oublie jamais d'où tu viens: ta famille et ta culture doivent rester tes fiertés. Préserves-les et ne cède pas aux tentations abusives du monde occidental.
 
Quand vous êtes en France, qu'est-ce qui vous manque le plus du Mali ? De même quand vous retournez au Mali, qu'est-ce qui vous manque le plus de la France ?
Ce qui me manque le plus du Mali en France: la chaleur humaine de ma famille, le lait de chèvre frais et les couchés de soleils sur les dunes. Et quand je suis au Mali ce qui manque le plus de la France:mes amis français, une tartine de Nuttela à 4 heure une glace à la vanille quand il est midi et qu'il fait 45 à 50°.
 
Les Touaregs sont nomades... Quel est le pays visité qui vous a le plus plu et quel est celui que vous rêveriez de visiter ?
J'ai beaucoup aimé l'Andalousie et ses plages mais je pense sincèrement je trouve que la France est belle et bien riche de toutes ses diversités pour l'avoir sillonner dans tous les sens et à toutes les saisons.
Je rêve de l'Australie et de ses dromadaires et Kangourous

 
Votre premier coup de coeur littéraire a été Le petit Prince. Quel est le dernier ?
Mon dernier coup de coeur est: "Les rêves de mon père" de Barak Obama
 
Quel genre de lecteur êtes vous : passionné, occasionnel, plutôt littérature française, plutôt polars... ?
Je suis surtout un lecteur passionné mais je lis aussi un peu de tout nottement les biographies et les recits d'aventure.
 
Vous repartez bientôt passer un mois au Mali. Quels sont les 3 livres que vous pensez amener avec vous ?
J'apporte avec moi un livre pour apprendre l'Espagne et "un monde sans pauvreté de Mohamad Younous, le prix nobel de la Paix 2006. Je dois écrire une partie de mon 3ème livre dont j'ai déjà signé le contrat avec les Presses de la Renaissance avec Nathalie Valera Gil sur la Caravane du Coeur et "comment aider les riche?"
 
Les touaregs sont réputés comme étant de grands conteurs... A quand un roman sorti de votre imagination ?
J'ai déjà commencé depuis 2005 l'écriture d'un roman inspiré de la réalité. C'est juste une histoire de temps
 
Je vous laisse le mot de la fin, si vous voulez nous parler un peu de votre association...
En France, je m'occupe avec des amis de deux associations Ennor France à Angers et Caravane du Coeur à Montpellier dont les objectifs sont le soutien de nomades du Nord du Mali dans les domaines de l'éducation, la santé et l'eau.
On les trouve facilement sur internet car elles ont des sites.
Je suis en train de créer une agence de voyages pour en organiser au désert du Mali et Tunisie. Elle s'appelle Tapsit Voyages.
Un film documentaire intitulé "L'Ecole des Sables" sur mon parcours vient de sortir, il est produit par Cinergie Production.

Ma dévise reste: Toujours m'adapter à la réalité sans jamais renoncer à l'idéal.


Bon été et à très bientôt.
Amicalement, Moussa



Rédigé par Géraldine

Publié dans #Interviews exclusives !

Repost 0
Commenter cet article

A_girl_from_earth 26/08/2009 00:11

J'aime beaucoup sa devise! Tu dois être la blogueuse qui a dû avoir le privilège du plus grand nombre d'interviews d'auteurs, félicitations!(j'essaie toujours désespérement de mettre la main sur Y a pas d'embouteillage dans le désert!!! Ma librairie, après m'avoir sorti la dernière fois que c'était épuisé, vient de me dire (parce que je retente mine de rien lol) qu'"ils ne le faisaient pas" (???) - bon, j'ai un petit espoir avec une autre librairie!)

Géraldine 29/08/2009 12:56


@ AGFE : A moins que tu y sois allergique, la FNAC.COM te livrera ce livre en quelques jours !


Tioufout 10/08/2009 14:01

Bravo pour tes interviews!

Géraldine 11/08/2009 11:55


@ Tioufout : Merci, j'avoue que j'y prends beaucoup de plaisir et que j'en tire une certaine fierté !


Thaïs 08/08/2009 21:05

J'ai beaucoup aimé ce livre lu il y a deux ans je crois. Pour avoir marché dans le désert du Hoggar, je ressentais certaines choses de son livre mais dis donc Géraldine a -t-il les yeux aussi pétillants que sur la photo (comme les touaregs que j'ai pu rencontrer au Hoggar) ?

Géraldine 10/08/2009 13:24


@ Thaïs : Ah le Hoggar, c'est la prochaine destination que je traiterais ici, qu'en j'en aurais fini avec Madagascar. Tu risques de replonger dans de bons souvenirs !


Catherine 07/08/2009 13:28

Géraldine, bonjour,Je voulais laisser un comm' hier mais je n'ai pas eu le temps...C'est super de l'avoir rencontré et d'avoir pu l'interviewer !Un jour, je l'ai croisé ! En fait, il achetait du thé et j'étais la cliente derrière lui, j'ai pu admirer son beau vêtement bleu mais je ne le voyais que de dos et même de face, je n'aurais pas pu reconnaître l'écrivain puisque je ne le connaissais pas !!!Dommage...

Géraldine 09/08/2009 13:21


@ Catherine : J'avoue, je suis très contente de cette interview. Ici, je dirais même que j'ai plus interviewé l'homme que l'auteur.


sylire 06/08/2009 21:31

Bravo Géraldine !La citation de la fin me plait beaucoup.

Géraldine 09/08/2009 13:19


@ Sylire : Elle me plaisait aussi beaucoup, c'est pour cela que je l'ai mise en gros caractères !