UNE SEMAINE SUR DEUX, film de Ivan CALBERAC

Publié le 25 Juin 2009

(et la moitié des vacances scolaires)


Synopsis : Léa, douze ans, aurait aimé vivre dans une autre famille...
Une famille où l'on ne se sépare pas, où l'on n'a pas deux maisons... une famille où sa mère la comprendrait mieux, où son père aurait un peu plus les pieds sur Terre et où son petit frère écolo ne lui reprocherait pas son temps passé sous la douche sous prétexte qu'il n'y aura bientôt plus d'eau sur la planète... Cette année-là, Léa entre en cinquième. Tandis que son père et sa mère tentent de reconstruire leur vie, elle va connaître son premier amour, celui qui bouscule les certitudes sur le monde, sur les parents, celui qui fait qu'on n'est plus jamais vraiment le même. Cette année-là, chacun va peu à peu retrouver son équilibre et s'ouvrir aux autres...


Comédie avec : Mathilde Seigner, Bernard Campan, Bertille Chabert, Grégori Derangère, Jean-Baptsite Fonck

                                      

Mon humble avis .... est très mitigé. D'un côté, nous avons : une excellente Mathilde Seigner qui qui transmet en pudeur et tout en nuances des émotions à fleur de peau ; un Bernard Campan très touchants ; des moments émouvants ou drôles, certains dialogues qui font mouche... De ce fait, ce film se laisse regarder.
De l'autre côté, nous avons : un film assez convenu. Certes, comme cela semble une mode, le réalisateur traite d'un sujet grave (les conséquences d'un divorce, entre autre sur les enfants), avec une légèreté feinte. Mais j'ai déploré des dialogues qui semblent appris par coeur, calculés, lancés comme une balle de ping pong qui sait rencontrer une raquette en face. Bref, un manque de naturel déploré aussi chez les deux toutes adolescentes. De répétitions de situation en longueurs, je me suis parfois ennuyée. Enfin, j'ai eu la sensation de voir le film La boum revisité, version vingt et unième siècle où les parents sont tous divorcés, sont aussi paumés que leurs enfants qui communiquent par SMS et MSN.
Enfin, j'ai apprécié les explications et les raisons du réalisateur (présent lors de la séance) quant au choix de la fin... que je ne vous raconterai pas ! Cela me fait dire que c'est un film intelligent et vraiment pertinent, mais qui a des défauts, beaucoup de défauts. Ce sera à vous de juger, car "Une semaine sur deux" que j'ai vu en avant première, sort sur les écran fin juillet.

PS : Maintenant, peut-être qu'à force d'aller assez souvent au cinéma, je deviens plus difficile à convaincre...

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost 0
Commenter cet article

luocine 30/06/2010 21:06



merci sauf que ce n'est pas Luociné mais Luocine , c'est moins bien je le sais mais je ne lis pas au ciné !!!! 


Amicalement Luocine



Luocine 22/06/2010 13:12



j'ai bien aimé votre commentaire sur ce film dont je viens de voir le DVD, donc j'ai mis un lien vers votre blog à la fin d emon texte


Amiacalement Luocine


http://luocine.over-blog.com/



Géraldine 30/06/2010 18:32



@ Luociné : Merci pour le lien. J'adore ton nom "luociné", original, qui sonne bien , il m'aurait bien convenu aussi si j'en avais eu l'idée !!!



virginie 16/08/2009 18:23

coucou Geraldine , pour ma part , j'ai été decue de ce film . j'ai trouvé que les dialogues et les jeux d'acteurs sonnaient plutot faux . pourtant j'aime beaucoup Mathilde Seigner et Bernard Campan . je trouve que les dialogues ne faisaient pas naturels , surtout ceux des enfants . voila je suis donc sortie decue de cette seance de cinema . cela arrive des fois . à bientot  Virginie

Géraldine 17/08/2009 11:12


@ Virginie : Tout à fait d'accord avec toi ! Ca fait plaisir de te voir ici. Faudra aussi qu'un jour, on se revoit dans la vraie vie !


Pandore 12/07/2009 23:23

Bonsoir,j'ai vu le film et je vous trouve d'un côté très indulgente avec les adultes (des "stars"??), de l'autre bien négative avec les "deux toutes adolescentes" (là je n'ai pas bien compris de qui vous parlez...). Moi, j'ai trouvé, au contraire, les ados bien campés (n'oublions pas leur peu d'expérience), ils sont touchants, drôles et plutôt très naturels (pour qui est parent d'ado). Un peu de précision dans la critique serait bienvenue....

Géraldine 22/07/2009 22:25


@ Pandore : Il n'y a pas 36 adolescentes dans le film. je parle de la fille de Mathilde Seigner et de sa jeune copine. personnellement, je trouve que ces deux jeunes filles manquent de naturel et
offre du "par coeur". A titre de comparaison, l'ado qui joue dans "le hérisson" est exceptionnelle !


anne des prairies 02/07/2009 17:41

On passe un bon moment quand même ! A aller voir en famille !

Géraldine 05/07/2009 11:47


@ Anne des prairies : Oui tu as raison mais un bon moment n'est pas suffisant, j'aime passer d'excellents moments au cinéma !!!


A_girl_from_earth 26/06/2009 00:03

Tiens, je n'avais pas repéré ce film!? Bon, en même temps ce n'est pas très grave car il ne me tente pas vraiment.Ta remarque par rapport à la fréquence à laquelle tu vois des films et du coup le fait que tu es peut-être plus difficile à convaincre me fait penser que j'ai l'impression de vivre la même chose avec les livres. J'ai de plus en plus de mal à coup-de-coeuriser pour un livre, j'espère beaucoup trop je crois, je me laisse moins porter, la moindre faille est fatale!

Géraldine 26/06/2009 20:27



@ AGFE : C'est normal que tu ne l'ai pas repéré puisqu'il ne sort que fin juillet, aucune pub n'a encore été faite !



Christine 25/06/2009 18:29

J'ai aimé ce film et j'ai trouvé les deux jeunes acteurs (personnages principaux de l'histoire) très émouvant et adorable. Mathlide Seigner est vraiment une très bonne actrice. J'aime un peu moins Bernard Campan. Je suis très contente d'avoir été à cette avant-première.

Géraldine 26/06/2009 20:21


@ Christine : En ce moment, il semble que je préfère les films que tu aimes moi et vice et versa !


mary 25/06/2009 17:45

C'est super quand le réalisateur est présent à la projection de son film !et malheureusement trop rare !bisous.

Géraldine 26/06/2009 20:16


Mary : Oui, dommage qu'il n'y avait pas Mathilde Seigner, j'aurais vraiment aimé qu'elle soit là !