LES VIVANTS ET LES OMBRES, de Diane MEUR

Publié le 30 Avril 2009

Roman - saga historique - Livre de poche - 633 pages - 8 €

Résumé : Tout commence en 1820, quand Jozef, représentant d’une branche déchue de la noblesse locale, parvient à devenir l’intendant du domaine perdu par sa famille, puis à le reconquérir en épousant la disgracieuse fille de ses maîtres autrichiens. L’histoire de leur couple et de ses descendants se confond avec celle de la Galicie dépecée par ses voisins et déchirée entre les mouvements nationalistes polonais et ukrainiens. On y croise Jean, le neveu exalté toujours prêt à soutenir la dernière insurrection, Wioletta, beauté promise aux plus grands espoirs, dont la vie sera ruinée par une grossesse scandaleuse, Agenor, le gendre terne, incarnation de l’esprit petit-bourgeois, et bien sûr de patriarche Jozef, dont les origines sont peut-être moins aristocratiques qu’il ne l’imagine. … En arrière-plan, la modernité avance ; la fabrique de sucre, richesse de Jozef, s’industrialise, le chemin de fer est annoncé pour bientôt, des idées séditieuses se répandent parmi les serfs…. Du classique ? Certes. Mais raconté d’un point de vue inédit : celui de la maison, témoin impuissant des errements des vivants et de la victoire des ombres.


                           

Mon humble avis :  Ce livre avait tout pour me déplaire : son volume ( plus de 600 pages), son sujet (saga familiale) et la situation de l'histoire (le 19ème siècle dans le sud de la Pologne). Bref, tout ce qui ne m'attire pas. Et pourtant...

Certes, le début est laborieux. Les cent premières pages servent à placer tant d'époques et de personnages que l'on a l'impression de s'y perdre. Ensuite, émerge celui de Clara. Ça y'est, nous tenons un fil conducteur et ce roman devient captivant. Car cette histoire porte sur la destinée parfois déchirante d'une famille, mais surtout de générations de femmes aristocratiques. Le tout sous fond d'abolition du servage, de révolutions, d'invasions, d'émeutes et d'indépendance. Car nous traversons presque siècle complet dans ce roman ! J'avoue justement avoir un peu survolé les passages qui concernaient ces mouvements historiques et politiques. Je me suis concentrée sur ce qui me plaisait, à savoir le reste !

L'écriture est très châtiée et érudite. Cela n'empêche pas une lecture très fluide et fort agréable, au contraire ! Diane Meur nous dresse des portraits très minutieux et approfondis de ses personnages. On s'attache terriblement à certains, on en déteste d'autres. On est accroché à cette oeuvre tant on souhaite savoir ce qu'il va advenir de Clara, de Wioletta et de ses soeurs. L'autre intérêt de cette lecture est aussi la (re)découverte de la mentalité de cette époque que Diane Meur nous décrit  si scrupuleusement. En tant que femme du 21ème siècle, je n'ai pas qu'enrager devant le traitement et le destin qui étaient réservés aux jeunes filles d'alors. 

Enfin,  impossible de ne pas évoquer le personnage principal, la narratrice qui n'est autre qu'une maison de maître témoin de ces passions, de ces haines, de ces pleurs, de ces mariages arrangés... C'est sous ses toits que se déroule cette saga. Félicitations à Diane Meur pour cette originalité si bien maîtrisée. L'auteure donne ainsi vie à la plus immobile des choses : une maison. Celle ci nous délivre bien des secrets et fait appel à nos cinq sens pour vibrer avec elle : nous entendons, nous touchons, nous sentons, nous goûtons, nous voyons... le tout, avec une sensualité et une volutpé surprenante. Splendide !




                                                                           Livre lu dans le contexte du 
                                                                                   


Solenn a écrit un très beau billet

L'avis de
Florinette; sur lequel j'ai trouvé cette interview de l'auteure, que je me permets donc de reprendre tant elle vous donnera encore plus envie de lire ce livre !

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost 0
Commenter cet article

anna blume 06/05/2009 21:58

ton billet donne très envie de le lire. C'est noté !

Géraldine 07/05/2009 13:20


@ Anna blume : Et bien bonne lecture, j'attends donc ton avis post lecture !


Karine:) 03/05/2009 13:57

Il y a des livres qui nous réservent bien des surprises, parfois!!!  Il est noté, celui-là!

Géraldine 04/05/2009 12:31


@ Karine : Oui, celui ci fut vraiment une bonne surprise ! Par contre, j'ai bcp de mal à entrer dans celui que
j'ai commencé et qui m'attirait énormément. Comme quoi !


Edelwe 02/05/2009 12:38

Celui-là, il me le faut! je veux une librairie! tout de suite! je suis fan des sagas familiales (depuis l'esprit de famille de J.Boissard). Et puis l'idée de la maison qui raconte! et ton avis! Bref, je veux ce livre! (crise d'entousiasme aïgue).

Géraldine 03/05/2009 11:30


@ Edelwe : Comme tu parles de J. Boissard, je préfère attirer ton attention... Ici, on est surtout dans la saga familiale historique, prétexte à analyser la mentalité de l'époque. Si c'est toujours
ce que tu recherches, fonce, ne te décourage pas lors des 100 premières pages et tu appréciera pleinement ta lecture !


Florinette 01/05/2009 11:55

Qu'une maison soit la protagoniste de l'histoire, j'ai trouvé l'idée de départ très originale et très captivante, un joli coup de coeur que je partage avec toi ! ;-)

Géraldine 02/05/2009 13:44


@ Florinette : Oui, un beau coup de coeur et pourtant dieu sait que j'y suis allée à reculons ! Je ne l'aurais jamais lu s'il n'avait pas été dans la selection du PDL poche


denis 01/05/2009 08:52

la première édition est celle de Wespieser, une éditrice de très grand talent dont j'ai lu déjà 3 livres chroniqués sur bonheurdelire tout ce qui se publie chez elle est vraiment excellent et tant mieux qu'ils aient une 2e vie en pochedenis

Géraldine 02/05/2009 01:02


@ Denis : J'avoue ne pas avoir prêté attention à l'éditeur d'origine. Mais c'est vrai que c'est chouette quand un
livre peut s'offrir une 2ème vie en poche, une 2ème chance de rencontrer des lecteurs, une autre chance de se faire remarquée dans la multitude des livres publiée chaque année !


A_girl_from_earth 30/04/2009 23:46

Roman historique sur la Pologne, je note pour ma culture générale! C'est vrai, j'ai pas grand chose sur la Pologne dans ma bib'...

Géraldine 02/05/2009 01:04


@ AGFE : Le roman se passe effectivement en Pologne, mais je pense qu'il aurait pu ce passé dans n'importe quel pays soumis à l'invasion, la révolution, l'abolition de servage, bref, la marche de
l'Hisoire !


Manu 30/04/2009 19:23

Il fut un temps où j'adorais les sagas familiales, mais j'ai un peu délaissé le genre. Peut-être l'occasion de m'y replonger.

Manu 30/04/2009 19:23

Il fut un temps où j'adorais les sagas familiales, mais j'ai un peu délaissé le genre. Peut-être l'occasion de m'y replonger.

Géraldine 01/05/2009 20:30


@ Manu : ce qui ressort de ce livre, c'est surtout la galerie de portraits et la description de la mentalité de l'époque. Le côté saga est franchement secondaire ! Enfin, il me semble, car je ne lis jamais de saga familiale !


canelle56 30/04/2009 17:13

je crois que c'est un livre que j'aimerais lire  merci , bises geraldine

Géraldine 01/05/2009 12:14


@ Canelle : Je ne crois pas effectivement que ce soit un livre à conseiller pour un retour vers la lecture. Bon 1er mai chère canelle !


belledenuit 30/04/2009 16:24

Je suis vraiment ravie de savoir qu'il t'a plu et de m'avoir écoutée pour passer les 100 premières pages et apprécier l'ouvrage. Je mets un lien vers ton article dans le mien ;)

Géraldine 01/05/2009 20:33



@ Belledenuit : Eh oui, comme quoi, l'avis des autres est toujours utile !



keisha 30/04/2009 10:15

Je l'avais commencé (un livre paru chez Sabine Wespieser est toujours à remarquer, en général) mais avais dû le laisser (manque de temps, autre chose, etc...) Tu as bien fait de persévérer;

Géraldine 01/05/2009 11:49


@ Keisha : J'espère que ce billet t'aura encourager à envisager finir cette lecture !