LA CONDITION, de Jennifer HAIGH

Publié le 5 Mars 2009

Résumé : Cape Cod, été 1976, comme chaque année, Franck, son épouse Paulette et leurs trois enfants passent leurs vacances dans la demeure familiale. C'est à la plage que Franck est frappé par l'apparence de sa fille. A treize ans, Gwen a encore la taille d'une fillette...

Le diagnostic est sans appel : Gwen est atteinte du syndrome de Turner. Elle ne grandira pas et restera a jamais prisonnière de son corps d'enfant. Pour tous, ce verdict signe la fin des jours heureux.

Vingt ans plus tard, à nouveau réunis dans la villa de Cape Cod, les membre de la famille, un à un, tentent une dernière fois d'accepter - et de faire accepter - leurs choix d'existence.

Nouveauté Michel Lafon, sortie en février 2009







                                          

Mon humble avis :Quel magnifique roman qui, sur une trame dramatique parvient à insuffler des vents d'optimisme multicolore ! Et pourtant, d'après la 4ème de couverture, je m'attendais à un mélo.... Que nenni. Mais parlons en de cette quatrième de couverture. Elle est bien curieuse et peu courante. Elle nous parle des 40 premières pages et... des quarante dernières sans bien sûr livrer le dénouement !
Le roman porte donc sur l'entre les deux....

La famille, c'est Franck et Paulette (étrange prénom d'ailleurs pour un roman américain), les parents. Ensuite, viennent les enfants, Billy, Gwen, et Scotty.... Et la découverte de ce terrible syndrome qui va conduire la famille à l'explosion. Le divorce tout d'abord... Paulette reproche à son mari Franck, scientifique dans la recherche très renommé, de ne voir dans sa fille qu'un cas de laboratoire....  Franck pense que Paulette refuse la vérité, vie dans le déni... Puis les enfants grandissent... Tout le monde s'éloigne géographiquement, relationnellement, sentimentalement.

C'est donc ces 5 destins que l'auteure nous conte. Cinq vies qui au début, tout reliait et qu'au fil du temps, tout ou presque sépare. Chaque personne vit ses joies, ses peines, ses fiertés, son hontes, ses erreurs, ses regrets, ses craintes, ses réussites, ces échecs, ces doutes.
Il y a aussi la jalousie de l'un envers en frère à qui tout réussi, l'exaspération d'un fils envers son père pour qui il ne sera jamais assez bien, la honte de celui qui se pense raté car négligé, le sujet tabou de la maladie de cette petite soeur ultra couvée par une mère qui effectivement, ne la voit pas grandir.  Et le pire, comme le fait comprendre l'auteur, c'est que toutes ces rancoeurs, rancunes, remontrances se font en silence, dans le non dit. Tout est cloisonné. Rien est avoué donc tout est mal compris par l'autre.

Je me suis interrogée sur le titre (le même qu'en Anglais), "La condition"....
Est ce la condition ressentie par chacun comme essentielle pour se sentir aimé, aimable, réussi...
Ou est-ce la condition unique à tous pour se sentir aimé, compris... Cette condition serait l'amour, la tolérance, la communication et surtout, le respect des différences... (Bon pas très uniques mais un peu redondantes ces conditions ). Donc condition individuelle ou collective ?
Bien sûr, on se demande comment l'écrivaine va s'y prendre pour réunir tous ces protagonistes. Mais ça, bien sûr, je ne vous le dirai pas.
En tout cas, c'est dans un style très fluide, sans vulgarité (quel bonheur !) et pas prétentieux non plus que Jennifer Haigh nous dresse le portrait attachant de ces 5 personnes qui au fil des pages, acceptent leurs erreurs, en font d'autres, en pardonnent, ou n'en pardonnent pas,  s'ouvrent aux autres et trouvent, une voie, leur voie ou une nouvelle voie... Ainsi, l'on comprend qu'il n'y a pas qu'une seule recette pour réussir son bonheur, et encore moins qu'une seule vitesse pour y accéder. Chacun son rythme, sa façon, chacun sa définition, mais pourquoi le bonheur ne serait réservé qu'à certaines personnes... ?

Comme vous le voyez, je parais intarissable sur "La condition". Beaucoup trop de choses à dire sur le livre mais qu'il me faut taire pour garder la part du mystère. Vous devrez donc lire ce livre. La majorité d'entre nous ayant la chance d'avoir une famille, je pense aussi que chacun des lecteurs se sentira concerné d'une façon ou d'une autre, par un personnage ou un autre.
Conclusion : Un très beau roman, une histoire magistralement traitée, avec beaucoup de tact et de finesse dans l'analyse des personnages, des rapports humains et familiaux... 

L'avis de Lou, de Cuneipage,

Et de Cathulu, de Schlabaya


Une fois de plus, je remercie Silvana Bergonzi et les Editions Michel Lafon pour cette formidable lecture.

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature d'ailleurs

Commenter cet article

Schlabaya 25/03/2009 22:25

Tu es linkée ! J'ai enfin publié mon commentaire sur ce super bouquin...

Géraldine 26/03/2009 00:16


Linkée toi même ! lol


Lou 22/03/2009 20:44

Je viens enfin de faire mon billet (j'ai tardé à lire ce roman puis attendu encore un peu avant de faire ma note). Un roman très agréable, facile à lire sans être superficiel.

Géraldine 22/03/2009 21:20


Merci de ta visite. je viens de mettre un looonnnng commentaire sur ton billet !
Et bien sûr, je viens de te rajouter en lien sur le mien !
En tout cas, contente que ce bouquin t'ait plus, car il est vraiment top !


Schlabaya 14/03/2009 18:59

Je suis en train de le lire (merci encore d'avoir inclus mon blog dans la liste donnée aux éditeurs), j'aime beaucoup ! J'aime bien ta façon d'en parler aussi.

Géraldine 16/03/2009 12:46


Donc, comme d'hab, j'attends avec impatience ton billet ! Bonne fin de lecture


Manu 11/03/2009 08:50

Au départ en lisant le sujet (la maladie), je me suis dit : pas pour moi ! Mais ce que tu en dis après a évéillé mon attention et il semble que la maladie soit plus un prétexte à un bon roman, que le sujet en tant que tel. Mais est-ce encore un roman promotionnel ? J'ai l'impression qu'on ne voit plus que ça sur les blogs ! (attention, ce n'est pas une critique ) Très bon billet qui donne envie de découvrir ce roman.

Géraldine 11/03/2009 11:14


Oh non, ce n'est pas du tout un roman promotionnel et effectivement, la maladie n'est qu'un point de départ,  un prétexte à la dégradation (ou pas) de la situation de pleins d'individu.
Il n'est en aucun cas question de s'épancher tout le livre durant sur la maladie, la pauvre petite fillle... Un excellent livre, vraiment !


A_girl_from_earth 09/03/2009 23:09

Bon finalement je ne regrette pas, je viens de le voir en librairie, c'est quand même un sacré gros pavé que je n'aurai vraiment pas pu lire dans l'immédiat. Tant pis, celui-là je le lirai (car il m'intéresse quand même!) plus tard plus tard. J'espère qu'elle ne m'a pas foutu à la poubelle Silvana Bergonzi  parce que si ça se trouve d'autres sélections pourraient me correspondre.

Géraldine 10/03/2009 12:48


Garde son adresse mail et dans quelques semaines ou mois, quand tu seras un peu soulagée dans ta PAL, tu pourras lui renvoyer un petit mail (sinon, tu me la redemanderas !)


sylire 09/03/2009 18:28

Oui, je l'ai reçu ainsi.Non....  C'est encore toi ?  mais tu es une fée !

sylire 08/03/2009 22:38

Chouette, je l'ai dans ma PAL !

Géraldine 08/03/2009 22:55


Déjà, il vient de sortir... A moins que tu l'ai reçu par l'éditeur suite à la liste de blogs que j'ai envoyée à une attachée de presse ! En tout cas, je te souhaite une très bonne lecture
!


Schlabaya 07/03/2009 10:07

Non seulement cette critique est alléchante, amsi je viens de recevoir une proposition de l'éditeur moi aussi, après avoir eu celle de J. Bourgeois. Merci encore mille fois Géraldine !

Géraldine 07/03/2009 13:21


Logique, puisque tant qu'à passer 3 plombes à faire une liste de bons blogs avec bon BR (inutile de donné à un éditeur un blog qui reçoit 3 visiteurs par jours, sinon où est la pub), pour un
éditeur, j'ai donné la même liste à une attachée de presse de chez lafon avec qui on a fait "copine" au fil des mails !
Et bien dès que tu l'auras reçu, je te souhaite une très bonne lecture !


A_girl_from_earth 06/03/2009 23:35

Vi sur les 2-3 semaines qui viennent là ça tombe assez mal, si c'est encore d'actualité en avril je lui ferai signe. Ton commentaire m'a vraiment donné envie de le découvrir, et pourtant c'est une thématique qui ne m'enthousiasme pas trop à la base.

Géraldine 07/03/2009 05:19


idem pour moi, puisque je l'ai reçu par surprise. Me suis dis chouette un kdo et bof le sujet... Ne jamais se fier à ses premières impressions !


A_girl_from_earth 06/03/2009 22:53

Ah ben mince! Tu vas presque me faire regretter d'avoir refusé la proposition de Silvana Bergonzi de le découvrir!!Mais là je croule un peu sous les livres, sans compter que je suis pas mal occupée ces derniers temps donc je ne lis pas autant que je le voudrais et j'ai même du mal à entretenir mon blog lol.

Géraldine 06/03/2009 23:02


Ah oui, c'est vraiment dommage car c'est un bon livre. Il est peut être pas trop tard pour récupérer le bouquin. Silvana est cool. C'est moi aussi qui lui ai donné la liste de bons blogs. C'est
vraiment un bon bouquin, à humble avis en tout cas...
N'hésite pas à réécrire à Silvana, au cas où...


Liza 06/03/2009 19:09

Je vias bientôt le rece voir de Silvana aussi. Chic !A suivre, alors !

Géraldine 06/03/2009 19:19


Tu verras, un très beau livre !
En fait, j'ai donné la même liste de blog à Silvana et à l'éditeur Jacques André dont tu devrais recevoir "le bébé était cuit à point"


Florinette 06/03/2009 18:18

Son sujet m'intéresse, je prends donc vite note de ce roman ! Bonne soirée Géraldine ! :-)

Géraldine 06/03/2009 18:55



Merci, et je pense à 99% que tu ne seras pas déçue par ce roman



mary 06/03/2009 12:41

J'ai lu et relu ton billet et je me suis sentie tellement émue. Cette histoire est si proche de ce que j'ai vécu. Les années bonheur avec nos 4 enfants et puis la maladie de Guillaume (anorexie état psychotique ) les années sombres à lutter, nous débattre espèrer et souffrir. Jusqu'au drame, le suicide de notre fils à 23 ans . La famille éclatée, le chagrin, l'absence, chacun tentant de s'en sortir. Ce roman devrait sans doute m'aider, ce que nous endurons d'autres le vivent aussi...Merci Géraldine, je t'embrasse et j'espère que tu vas mieux.

Géraldine 06/03/2009 12:54


Bonjour Mary,

Je savais que tu avais perdu ton fils mais j'ignorais dans quelles atroces conditions ( en même temps, existe t -il des conditions non atroces pour perdre quelqu'un...
Je tiens à t'avertir que ce n'est qu'un roman, basé surtout sur le psychologie des personnages dans leur évolution suite à une douleur et un tabou familiale.... J'ignore s'il peut t'aider. Ce n'est
pas un livre triste, ni gai ton plus mais c'est un très beau livre sur la difficultés des liens humains et familiaux en fonction des maladies des uns et des caractères des autres...


Edelwe 05/03/2009 21:07

Cela a l'air vraiment bien. Et un livre de plus à la LAL !

Géraldine 05/03/2009 21:47


Je dirais même à mettre dans la PAL car à lire urgemment....Enfin, à mon humble avis !


alain 05/03/2009 18:13

Géraldine,j'ai trouvé une liste de 100 blogs littéraires sélectionés par http://leslecturesdecamille.blogspirit.com et je lui ai donné vos coordonnées

Isa 05/03/2009 13:53

là je suis très très tentée !!!

Géraldine 05/03/2009 14:44


C'est vraiment un très beau livre, très bien traité. Nhésites pas !


keisha 05/03/2009 13:50

Tu vois, on est là!!Boon, je veux lire ce livre, quoi ! Tu en parles pour nous donner envie, et tu ne révèles rien. mais il a l'air drolement bien !

Géraldine 05/03/2009 14:45


Le but du, jeu est effectivement d'en dire assez pour donner envie mais pas trop non plus. C'est vraiment un très beau livre, très humain et si proche pourquoi pas de chacun de nous...


canelle56 05/03/2009 11:28

bonne journée Geraldine , jepense tres fort à toibises

Géraldine 05/03/2009 13:18


Merci ! Biz à toi