RETROUVER SES FACULTES, de Nicolas ANCION

Publié le 22 Janvier 2009

Voici un excercice d'un genre nouveau pour moi !
Vous parler d'un livre que je n'ai pas lu, qui d'ailleurs n'est pas encore sorti, ce qui ne saurait tarder. En effet, c'est aujourd'hui la sortie presse du dernier né de l'auteur Nicolas Ancion. L'auteur a décidé d'envoyer le PDF de 44 pages du livre à quelques blogueurs "triés sur le volet" selon son expression, et je suis très flattée d'en être ! Me voici d'un seul coup transformée en journaliste, attachée de presse ? Bref, c'est avec plaisir que je vais vous présenter ici, et de mon mieux, ce livre avec le matériel qui m'a été donné. Je vous rappelle que Nicolas Ancion a eu la gentillesse d'intervenir plusieurs fois sur ce blog, m'apportant de nombreux visiteurs. Je lui renvoie donc l'ascenseur et prends un grand plaisir à ce nouvel exercice !!!

Interview exclusive de Nicolas Ancion sur ce blog,


D'après l'auteur lui même, ce nouvel ouvrage est "un recueil de textes sots et nostalgiques sur les années université", publié par les Editions de l'Université de Liège . Ce recueil est illustré par les desseins de Kroll (le plantu Belge), comparse de Nicolas Ancion. On y trouve aussi quelques photos délurées des batiments de l'université de Liège. Vous devez vous dire, ça fait beaucoup de Liège tout ça. Il ne manquerait plus qu'un bouchon (lol, plaisanterie de bas étages, mais je n'ai pas pu m'en empêcher.) C'est que notre auteur est belge convaincu, a grandi et étudié en Belgique à Liège, même si, on ne sait pour quelle raison, il s'est installé dans le sud de notre douce France !!!

Des souvenirs de fac ou de lycées, on en a tous forcément une petite collection personnelle. Nicolas Ancion rend la sienne publique ! Son regard sur ce microcosmose qu'est une université devrait être tantôt féroce, ironique, humoristique, juste, subtile, profond, indulgent mais vrai. Il décortique la vie estudiantine, ses traditions, ses travers parfois en exagérant un peu sans doute, mais juste pour le besoin du récit et captiver encore un peu plus le lecteur.
Qui n'a pas envie de se replonger dans ces années de jeunesses, de se retrouver dans l'un ou l'autre des personnages, dans une situation cocasse ou stressante sachant que ohé, c'est fini, y'a plus d'exam à passer, pas d'interro surprise le lendemain ! C'est une lecture juste pour le plaisir, comme il devrait en être de chaque lecture. Allez retrouver vos facultés, car forcément nous avons pas tous vécus les mêmes... Entre le BTS Tourisme de 2 ans et les 10 ans de médecine, ce n'est pas forcément pareil !

Un petit extrait qui vous rappellera votre chambre d'étudiant :

En prison, au monastère, on dirait cellule, tout simplement, mais le terme n’est pas assez vendeur alors tes seize mètres carrés, ton lit, ton évier, ton étagère, le wc sur le palier et la douche à la cave, on appelle ça un kot. Ailleurs, on dirait chambre d’étudiant, placard à balais, garçonnière, logement insalubre, mais ici on dit kot avec un « k » comme dans le mobilier Ikea dont il est équipé, le mot est un peu fort, disons plutôt garni, comme une choucroute en boîte, beaucoup de chou et peu de viande en croûte, une planche sur tréteaux, une cuisine blanche et l’étagère Billy à côté du sommier, droit sous le plafonnier, ampoule économique et interrupteur à l’entrée. C’est ici que tu vas, quatre ou cinq ans durant, te bourrer le crâne et te bourrer tout court....


Souvenirs d'amphi pour certains...
D’un coup.

Un premier monte à la tribune. Un grand à lunettes qui parle au nom du cercle, un deuxième annonce un rendez vous dans le carré, la dernière invite à venir regarder un rectangle blanc où l’on envoie des images et des sons. À chaque cours, c’est la même chanson, avant le prof viennent les prophètes, les membres du comité des fêtes, les délégués à la représentation des élus du conseil, les bruyants, les pressés que la rumeur fébrile vient dissiper. Le professeur arrive. Le sourd, l’aveugle, l’éclopé. Celui que l’on écoute se taire avec respect .Celui qui parle dix minutes à voix basse avant de remarquer  que le micro n’est pas allumé et que l’amphithéâtre est désert...Pour cause de grève sauvage.


Alors, convaincu ???!!! Un livre en plus dans ta LAL ?!!


Pour toutes infos supplémentaires sur l'auteur,
son blog  euh... hétéroclite !

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost 0
Commenter cet article

rafa 24/01/2009 15:50

salut,très original comme approche, sympa ton sitebonne continuationrafahttp://www.voyagesvoyages.net

Géraldine 24/01/2009 18:18


Merci, suis allée voir le tiens aussi. Superbe !


Nicolas Ancion 23/01/2009 18:27

Eh, la conversation est agréable par ici, ça fait plaisir de passer et de lire tout ça...

Géraldine 23/01/2009 18:42


C'est vrai, je suis contente, mon blog rencontre de plus en plus de succès et de façon très conviviale et chaleureuse. Je m'évertue à le rendre agréable et diversifié et apprends beaucoup en même
temps. Seul regret, pour l'instant, toutes ces rencontres ne sont que virtuelles !!!


keisha 23/01/2009 09:27

Cela me rappelle quà une époque j'allais régulièrement visiter le blog de Nicolas Ancion, pourquoi ai-je arrêté ? Oublié de le mettre en lien, surement ...
Il écrit de bons recueils de nouvelles.
Dis donc, tu es une pro maintenant
Bien vu l'appel pour Schlabaya (dans mes liens !)

Géraldine 23/01/2009 09:43


Ben disons que ça s'accélère un peu, même au niveau contacts... Mais juste un peu. Et puis le fais que je sois en arrêt maladie me laisse pas mal de temps pour démarcher and co et finalement très
peu pour lire !!!!! Et merci pour Schlabaya !!!


A_girl_from_earth 23/01/2009 00:11

Oh la la ça c'est pour moi! (hey tu sais que t'es vraiment douée en communication toi!:)) En plus je viens de tilter que Nicolas Ancion était belge et je n'ai pas beaucoup d'auteurs belges sur mon étagère, je ne demande qu'à en découvrir, sans compter que des livres sur Liège je n'en ai pas lu beaucoup (euh aucun en fait), donc ça pourrait être une évasion culturelle sympa (pas forcément dépaysante, c'est pas l'autre bout du monde non plus, mais bon, quand même)!Sinon pour le commentaire à côté, moi j'avais 12m² de chambre universitaire en région parisienne - les 16 m², c'est actuellement la taille d'un studio (oui, studio!) au plus bas prix (500 eur par là (sans les charges)...) à Paris, et encore c'est du luxe! :)

i 23/01/2009 02:08


Et bien lance toi donc dans la lecture de Nicolas Ancion ! Déjà par ce qu'il est super sympa avec les blogueuses et qu'en plus, ça comblera tes lacunes en lectures belges. Et surtout, je serais
ravie de servir à quelques choses à d'apporter par mes billets des lecteurs à cet auteur qui le mérite !
Bon, tu vois l'heure à laquelle je te réponds. Je suis en totale insomnie. Et je pensais à toi alors je me suis dit, je vais rallumer l'ordi pour poster un billet quizz comme tu les aimes tant
!!!


canelle56 22/01/2009 20:26

Je note ce titre , je reprends un peu gout a la lecture donc toutes les infos sont bonnes à prendre, merci donc bonne  soirée  bises

Géraldine 22/01/2009 20:33


En voilà une bonne nouvelle ! Je suis contente pour toi Canelle que tu reprennes goût à la lecture. Moi, le livres ont toujours été ma bouée de secours. De ce fait, malgré tout ce que j'ai pu
traversé dans ma vie, je ne me suis jamais ennuyée de ma vie !


mary 22/01/2009 18:38

Un auteur vraiment sympa qui gagne à être découvert !J'aime beaucoup les souvenirs d'enfance ou de jeunesse...Pour moi pas de fac, mais l'école normale de Draguignan ( Var) pour devenir instit ( et oui les IUFM n'existaient pas encore !)Bonne soirée Géraldine. 

Géraldine 22/01/2009 20:05


Pour moi, pas de fac non plus  puisque BTS tourisme dans un lycée spécialisé allait jusqu'à Bac + 3 en hotelerie et lycée. Mais des souvenirs d'étudiantes, tout plein !!!


Schlabaya 22/01/2009 18:06

Sympa les souvenirs estudiantins !

Géraldine 22/01/2009 18:18


Mais si vieux !!!


Nicolas Ancion 22/01/2009 16:18

Eh bien, merci pour ce billet, c'est impeccable... Reste à lire l'intérieur pour voir si ça concorde avec l'argumentaire ;-)A bientôt et encore merci,Nicolas