LA TOUCHE ETOILE, de Benoîte GROULT

Publié le 16 Octobre 2008

Résumé : Ni Dieu ni Diable, Moïra, dans la mythologie grecque, représente la destinée. Et c'est elle qui dans ce roman, observe, commente, juge et parfois intervient dans la vie des personnages. Amoureuse de l'existence terrestre qu'elle ne connaîtra jamais, elle s'attache à faire advenir l'improbable chez ses protégés en brouillant les cartes quand elle les juge mal distribuées.
Ainsi Marion, qui s'est mariée en espérant former un couple moderne, respectueux de la liberté de l'autre, découvrira qu'on souffre comme au temps de Racine même si on a signé le contrat de Sartre et Beauvoir. Mais Moïra veille et lui fera vivre, en marge, une liaison passionnée et inattendue avec un Irlandais un peu fou, un peu poète, comme les Celtes le sont si souvent.
Sa mère Alice, 80 ans, journaliste féministe de choc, grand-mère indigne et pourtant tendre, s'est juré de ne pas se laisser déborder par la vieillesse. Un défi osé, que Moïra invisible et présente, l'aidera à relever avec panache. Alice affrontera son âge avec une lucidité impitoyable et un humour décapant, dans un monde où le jeunisme est érigé en valeur et où "vieillir est un délit". Jusqu'au jour où...
Chacun vit au rythme d'un métronome dont la cadence s'accélère à mesure qu'on se rapproche de la fin. Mais Moïra, cherchant toujours à saisir ce qui rend la vie des humains si désirable, si riche, si tragique parfois va réussir à infléchir le destin des créatures qu'elle s'est choisies.

                           

Mon humble avis :  La touche étoile est aussi un livre du hasard, que l'on m'a prêté à une époque où je n'avais rien à lire (livres en container !)  Qui plus est, ce livre avait été oublié chez l'amie à qui je l'empruntais. Comme c'est curieux, un livre qui passe de mains en mains juste par hasard... J'avais découvert Benoîte Groult,  cette grande féministe de 88 ans qui en apparaît 20 de moins (à priori naturellement) dans l'ancienne émission de Guillaume Durand (Esprits Libres).  La passion et les moultes anecdotes avec lesquelles elle racontait son combat pour l'évolution des droits de la femmes ces 50 dernières années m'avait fascinée. Donc j'étais déjà un peu acquise en ouvrant ce livre... dont lecture ma conquise ! C'est bien écrit, avec légèreté et profondeur, beaucoup d'humour et de dérision. Quelques un des thèmes du livre : vieillir et rester en contact  avec les siens, évoluer avec son temps même si notre époque et notre éducation ne nous ont pas préparé à de tels changements (qu'ils soient informatiques ou sociaux), vieillir en couple, les relations mères/filles et surtout, grand mère/petite fille. Tout ces sujets donnent lieu à des passages touchants, émouvants ou alors, tout à fait cocasses. On se prends à sourire, à se trouver, à y trouver nos grands parents défunts... Bref, un très beau livre ( je pense assez autobiographique) sur les relations humaines, qui se lit en douceur ! Et comme chacun sait, un peu de douceur dans ce monde de brute...

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost 0
Commenter cet article

sigdrak 19/10/2008 22:51

Nota, il s'agit aussi des moires qui représentent la destinée dans la mythologie grecque. J'ai découvert que moïra signifiait directement "destin" en grec ancien, cf liens en bas de la page wikipedia.

Pascale 17/10/2008 19:34

J'ai récemment vue l'émission "Empreintes" sur Arte qui lui était consacrée. J'ai envie de faire connaissance avec cette dame et ce qu'elle a écrit :-) J'ai vu également son autobiographie en librairie, qui vient de sortir.

Karine :) 17/10/2008 01:10

Je l'ai noté il y a un moment.  Je crois que ça pourrait bien me plaire!