CHRONIQUE D'UN SAUVETAGE !

Publié le 7 Août 2017

Personne ne peut plus l'ignorer à l'époque actuelle. L'été est une période cauchemardesque pour beaucoup d'animaux de compagnie et pour les associations et bénévoles qui s'occupent des chats, des chiens, des lapins, des serpents (etc) de compagnie toujours, mais bien trop "encombrants" pour les vacances de ces odieuses personnes qui abandonnent un animal domestiqué à son triste sort, après une adoption (ou un achat) compulsive, capricieuse, parce que c'est mignon quand c'est petit etc...

La SPA diffuse beaucoup de spots et d'affiches contre l'abandon... Chaque été, c'est entre 40 000 et 60 000 animaux laissés sur le bord de la route (ou dans une poubelle ou dans des lieux et des conditions que vous n'imaginez peut-être pas...

Et chaque été, ce fléau augmente encore, avec la période des chaleurs animales et la naissance de tripotées de chatons... chatons qui naissent dehors ou encore dans la "famille" de leur mère, famille qui bien souvent, au mieux les donne dans de mauvaises conditions sur Le bon Coin (pas totalement sevrés, pas identifiés, pas vaccinés...) D'autres encore moins "concernés" les noient, les abandonne sur un terrain vague, dans un coin de forêt, dans un collecteur de verres cassés, dans des cartons pleins devant un cabinet vétérinaire.

Et cela, parce que les propriétaires de chats j'emfoutistes ne stérilisent pas leur chat, tant mâle que femelle ! Stérilisez vos chats, pour leur bien et le bien des non générations qui du coup ne naîtront pas et ne rempliront pas les refuges, pour les plus chanceux d'entre eux.

 

Bon, j'en viens au sujet titre !

Il y a 10 jours, une jeune femme, sur la route pour son travail aperçoit des petites frimousses dans un lieu loin de toute habitation : la zone industrielle S-E de Rennes. Le petit chaton noir en photo plus haut, un minuscule chaton roux et leur maman 

Elle les nourrit et alerte "Moustaches et Compagnie", une asso de sauvetage chiens/chat de Rennes. Hélas, cette asso, comme toutes les autres asso de la région, ne peuvent plus prendre un animal supplémentaire en charge, faute de place dans les familles d'accueil et faute de finances, et ce depuis mi-juin (sachant que chaque année, cette date fatidique arrive toujours plus tôt dans l'été. Mais le message est relayé sur leur page Facebook et alors, merveilleux, des particuliers s'organisent, sans se connaître entre eux, et se lancent dans ce sauvetage. Les asso nationales ou régionale font un boulot monstre, mais nombre de particuliers se démènent aussi. Les 2 chatons ont les yeux déjà bien atteints par le coryza. Dans quelques jours, s'ils ne sont pas soignés, ils perdront leurs yeux et sans doute la vie.

La petite famille se trouve sur le terrain d'une société de transport, terrain hélas entouré d'une grande clôture et protégé également d'une alarme !

Le samedi, des particuliers parviennent à attraper le petit chaton roux, le plus faible, trop faible pour s'échapper. Une particulière- Nathalie- accepte d'accueillir cette famille chez elle et de leur offrir les premiers soins. Elle possède une pièce où elle peut les isoler de ses chats personnels (impératif !) Le dimanche ne donne aucun résultat, malgré le passage sur site de nombreux particuliers. Le lundi matin, Nathalie retourne sur site ouvert et obtient l'autorisation par l'entreprise d'entrer dans le périmètre. Avec de la patience, et des bons morceaux de poulets, elle parvient à attraper le chaton noir. Les chatons sont donc sauvés, reste la maman.

C'est là que j'interviens. Sur la page facebook de Moustaches et Cie, un appel était lancé à qui possédait une cage de trappage. Cela ressemble à cela :

Or il se trouvait que j'étais en possession de la cage de trappe de mon association Félin Possible.

Rendez-vous est donc donné en ZI du sud est à 21h00 avec Nathalie. Nous installons la cage, y déposons du bon poulet, badigeonnons aussi la clôture. Reste à attendre !

Nous fouillons les environs accessibles, malgré les ronces et les mûres de plus en plus mûres. Puis l'on s'assoit à 20 mètres. On discute, on grignote, on fume... Plus tard, Marie, la jeune femme qui les a trouvés à l'origine, passe par là au-cas où elle verrait la maman et pour lui déposer de nouveau de la nourriture. Du coup, elle reste avec nous.

Il fait nuit noire, même les lampadaires ont été éteints. Heureusement, un gros spot de l'entreprise éclaire l'intérieur de la clôture.

Minuit approche.... je dis tout haut "bon, je fume une dernière clope et s'en va, Minette, il te reste  5 mn pour arriver" ! Et bien là, croyez-le ou pas, 3 mn plus tard, alors que nous papotions sans vraiment regarder, la minette était devant nous ! A 10 mètre à peine, qui nous regardait ! Hélas, elle s'est enfui et à travers la barrière, est retournée sur le terrain de l'entreprise.

Découragées, on décide de ranger le matériel... Et là, on réalise que la minette Pestouille a mangé tout le poulet, sans déclencher le système de fermeture de la cage ! Un grand mystère reste encore non élucidé !

La cage est rangée dans la voiture.... On retourne près de l'endroit où on l'avait déposé et là, de l'autre côté de cette maudite clôture, dans le faisceau  de nos lampes torche de téléphone portable, apparaissent 2 petites billes bien rondes et bien lumineuses ! Pestouille est encore là, et pas loin ! Allez, on réinstalle tout ! La cage, le poulet, on rebadigeonne la clôture. Et on attend encore, près de la voiture ! Je rallume une cigarette, et à la moitié de celle-ci, je dis tout haut : "Minette, je termine ma clope et on s'en va, il te reste 2 mn pour venir ! Et bien, encore une fois, croyez-le ou pas, mais une minute plus tard, le clac sonore tant attendu, celui de la fermeture de la porte de la cage, résonne ! Yes, victoire ! La maman est sauvée et du coup, forcément ses petits aussi, qui deviendrons de beaux chatons et bien équilibrés, puisqu'ils auront la chance de vivre avec elle et de bénéficier tant de son lait que de son éducation jusqu'à leur 3 mois, âge auquel ils seront adoptables !

Nous voilà parties avec la Minette dans la cage, dans ma voiture, direction chez Nathalie !

Et là, le pur bonheur, le moment de grâce, la joie, la justification de tous nos efforts, de notre passion, de notre amour sans borne pour les chats.... Il est plus d'une heure du matin, la Maman qui retrouve ses chatons !!!!!

Le petit roux, beaucoup trop petit pour son âge estimé par le vétérinaire, n'est pas particulièrement accueilli par la mère. Cela fait déjà deux jours qu'il baigne dans les odeurs humaines. Mais le petit noir, à l'abri humain seulement depuis quelques heures, se rue sur les tétines de sa maman et boit goulûment tout le temps de notre présence ! Mais grâce aux bons soins du véto et de Nathalie, ses yeux ont déjà bien meilleur aspect ! Les 2 chatons ne perdront pas leurs yeux et ne mourront pas !

Rassurez-vous, dès le lendemain, le petit roux se mettait aussi à téter sa maman, même si les deux chatons mangent aussi des croquettes !

Une soirée éprouvante, surtout émotionnellement, mais qui fait un bien fou ! 3 vies de sauver et de belles rencontres humaines, le genre de rencontre qui peut, petit à petit, redonner foi en la nature humaine ! Une soirée qui me rend heureuse et fière !

Et maintenant, quelques photos de ce miracle !

 

 

 

Et le lendemain, la petite famille en plein repas !

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Un monde de chat

Repost 0
Commenter cet article

gambadou 12/08/2017 12:18

Super !

Alex-Mot-à-Mots 09/08/2017 18:54

Ces animaux abandonnés ne sont donc pas tatoués ?

Géraldine 09/08/2017 23:07

Hélas non, ni tatoués, ni pucés, ni stérilisés...

keisha 08/08/2017 07:32

J'entends les ronrons de bonheur d'ici! ^_^
(voui, mes loulous sont stérilisés, t'inquiète!)

Rebecca G. 07/08/2017 22:26

Bravo! C'est une belle histoire et les photos sont très émouvantes! :)

ariane 07/08/2017 19:56

bravo pour tout ce que vous faites .

Anne 07/08/2017 19:04

Ils ont eu de la chance ! Et ils sont très mignons, ces chatons.