LES HOMMES DU FEU, film de Pierre JOLIVET

Publié le 8 Juillet 2017

 

Film de Pierre Jolivet

Avec Roschdy Zem, Emilie Dequenne, Guillaume Labbé

 

 

Synopsis :  Philippe, 45 ans, dirige une caserne dans le Sud de la France. L’été est chaud. Les feux partent de partout, criminels ou pas. Arrive Bénédicte, adjudant-chef, même grade que Xavier, un quadra aguerri : tension sur le terrain, tensions aussi au sein de la brigade... Plongée dans la vie de ces grands héros : courageux face au feu, mais aussi en 1ère ligne de notre quotidien.

 

 

 

 

Mon humble avis : J'ai vraiment beaucoup aimé "Les hommes du feu", qui est à mi-chemin entre le documentaire et le film de cinéma.

Documentaire parce que l'on est en immersion totale dans une caserne. On partage la vie de ce lieu qui nous est étranger. On assiste aux interventions et à leur préparation et l'on apprend beaucoup sur les préoccupations quotidiennes de ses hommes et femmes.

Film parce qu'évidemment, nous avons affaire à des comédiens, et de très bons mêmes, qui ne témoignent pas devant une caméra, mais qui jouent un rôle comme si justement, il n'y avait pas de caméra. Film aussi parce que l'on pénètre un peu dans leur intimité, celle-ci si souvent envahie par leur profession. Les personnages nous livrent leurs doutes, leurs joies, leurs peurs, leurs complicités ou leur jalousie, voire leur misogynie (potentielle ou réelle) dans ce monde plutôt masculin, leurs jalousies, leurs révoltes, leurs colères et surtout, leur passion et cette volonté farouche de "sauver".

Aussi, Pierre Jolivet alterne passages d'actions et moments plus intimistes, qui lui permettent de de vraiment bien développer une analyse psychologique de ses personnages, tous très intéressants et pour certains, très attachants. Le tout étant filmé avec un réalisme vraiment bluffant.

Et puis il y a la part non négligeable de féminisme dans cette histoire, un féminisme qui fait du bien cet univers où les testostérones règnent en maître. Et où la femme se bat deux fois plus pour s'imposer, pour réussir, pour prouver le bien fondé de ses présences et démontre par la même certains talents que n'ont pas forcément ses collègues masculins.

Le film est parfaitement rythmé, la tension monte régulièrement puis Jolivet nous invite à décompresser avec ses personnages. Des scènes très fortes émotionnellement vous attendent, sans tomber ni dans le voyeurisme, ni dans le pathos et encore moins dans le "dur à voir" qui nous est délicatement épargné à l'image, même s'il est évoqué dans les dialogues.

On sort admiratif de ce film, admiratif pour ces hommes et femmes qui vouent leur vie pour en sauver d'autres. On sort rassuré aussi devant tant de compétences et de dévotions pour nous protéger. Mais hélas, on sort horripilé devant le traitement que subissent ces hommes du feu lorsqu'ils interviennent en zones dites "sensibles" (jets de pierres, menaces, canettes etc). Cela fait aussi partie, hélas, de leur quotidien.

Les hommes du feu est donc évidemment un film à voir, qui rend hommage à ces hommes et femmes qui, à n'importe quel moment de notre vie, peuvent être là pour la préserver !

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost 0
Commenter cet article

Rebecca G. 16/07/2017 00:13

Wouaw! Il a l'air magnifique ce film! J'aime les films intelligents... ;) Merci pour le partage!

Sylire 14/07/2017 22:21

Je ne suis pas certaine qu'un tel film me plairait mais je salue le courage des pompiers.

Tiphanie 10/07/2017 15:41

J'ai aussi beaucoup aimé, j'ai été émue aux larmes à plusieurs reprises. Le travail des pompiers est vraiment louable, et comme toi ça me révolte cet accueil qui leur est réservé dans les cités. Roschdy Zem est un acteur que j'apprécie beaucoup. Il tient ses rôles avec beaucoup de justesse. Et Emilie Duquenne, je l'aime aussi beaucoup, parce que c'est une actrice qui ressemble à n'importe quelle femme et parce qu'elle a également beaucoup de talent.