LE CAPTIVE, BD de C.DURIEUX et C.DABITCH

Publié le 10 Juillet 2017

BD - Editions Futuropolis - 122 pages- 19 €

 

Parution en mai 2014

 

L'histoire : Mai 1868,atteint d’un mal mystérieux, Albert Dadas est suivi par un jeune psychiatre. Il éprouve un besoin irrépressible de marcher. Cette rencontre changera la vie des deux hommes à jamais. Un sujet hors norme traité avec brio par un duo d’auteurs inspirés !

 

Tentation : Titre et dessins

Fournisseur : La bib'

 

 

 

Mon humble avis : Voici une BD intéressante, même si elle ne traitait pas du tout du sujet que j'avais imaginé ! Il n'empêche, voici encore un ouvrage instructif à la lecture plaisante : dessins assez classiques en noir et blanc et police de caractère dans les bulles on ne peut plus lisibles, même sans lunettes de quadra !

Le captivé nous ramène à la fin du XVIIIème siècle, dans l'univers de la psychiatrie en France. Inutile de dire qu'à l'époque, les professionnels de ce milieu qui ne proposaient pas de "manières fortes" passaient encore souvent pour des illuminés... Il en est de même pour le Docteur Philippe Tissié, dont il est question ici. Il faut savoir que cette BD retrace une histoire vraie, l'étude, l'analyse et les soins psychiatriques d'Albert Dadas... Et aussi, la relation presque amicale alors qui le lia à son thérapeute. 

Albert Dadas souffrait alors de pathologies inexpliquées et très peu étudiées jusque-là : La fugue... Dans un état d'amnésie, celui-ci fuyait, marchait, prenait des bateaux, des trains et lors de sa reprise de conscience, il était étonné de se retrouver en Algérie, en Autriche ou en Russie... Son autre problème, qui gênait plus les autres que lui, était sa fâcheuse tendance à se satisfaire lui-même, quasiment en tous lieux.

Même si ses confrères suspectaient chez Albert Dadas un grand talent de comédien, Philippe Tissié les affrontera et se montrera déterminé, jusqu'à obtenir des résultats très encourageants via l'hypnose. Et il distingua une catégorie de patients prisonniers d'une idée fixe, impétueuse. Il les nomma "Les captivés". Dada était donc une espèce de juif errant condamné au voyage par lui-même. Ces captivés sont aussi appelé "Les aliénés voyageurs" ou "Les fous voyageurs", comme les nommera plus tard le Canadien Ian Hacking.

Même si j'aurais apprécié que cette BD soit un peu plus longue pour développer plus en détails le sujet, je vous conseille "Le captivé", qui dispose également d'une postface instructive. Disons qu'une fois de plus, cet ouvrage est une invitation à approfondir un sujet !

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #BD...

Repost 0
Commenter cet article

Rebecca G. 12/07/2017 14:09

Une démarche originale et intéressante que cette BD!!

A_girl_from_earth 10/07/2017 23:21

Ah oui, Albert Dadas ! J'avais déjà fait sa connaissance dans Voyageur malgré lui de Minh Tran Huy. Fascinant comme cas clinique quand même ! J'aime beaucoup le graphisme. Je vais voir s'il est dans une de mes bib'.