ATOMES CROCHUS, de David KHARA

Publié le 3 Août 2017

Thriller - Edition J'ai Lu - 377 pages - 7.80 €

 

Parution en octobre 2016

 

L'histoire :  Aéroport de Fort Worth, Dallas. Deux voyageurs essoufflés viennent de rater leur vol pour Paris et se le reprochent mutuellement : Enzo Meazza, un criminel en col blanc tout juste sorti de prison, et Janet Livingston-Pierce, ingénieur en déplacement professionnel. L'avion explose quelques secondes après son décollage... A peine remis du choc, ils sont pris pour cible par des hommes armés. Pourquoi en ont-ils après eux ? Leur commanditaire serait-il le mystérieux Griffon traqué par le FBI depuis des années ? Une seule certitude : Janet et Enzo n'auraient jamais dû se rencontrer...

 

 

Tentation : Pitch et auteur

Fournisseur : Ma CB lors du salon de Rennes

 

 

Mon humble avis : David Khara... Un auteur Rennais que je vois chaque année au salon du livre de Rennes depuis que nous y allons entre blogueurs de l'Ouest... Autant dire, 7 ou 8 ans... Et que je n'avais jamais lu...  Et cette année, David Khara m'a convaincue d'emporter ce livre inédit paru directement en format poche chez J'ai Lu. 

Rien de tel qu'un bon thriller en été, surtout quand on peine sur un autre ouvrage ! Comme ça m'a fait du bien de dévorer un livre, de ressentir l'impatience d'y retourner et de tourner les pages.

Et Atomes Crochus diffère franchement des thrillers que l'on s'habitue à bouquiner depuis quelques années et qui développent souvent une surenchère de l'horreur criminel... Rien de tout cela dans Atomes Crochus, pas de scène gore insupportable ni de surplus d'hémoglobine qui inquiète XXL sur la "nature" humaine. Ici, on est plus dans l'action et les courses poursuites. Et puis, ce n'est pas spoiler de dire que cela finit bien, puisque l'auteur lui-même déclare haut et fort lors de conférences qu'il aime écrire des histoires qui finissent bien.

En effet, alors qu'Enzo et Janet ont échappé miraculeusement à l'explosion criminelle d'un avion (puisqu'ils n'étaient pas dedans hein, pas non plus de raison tirée par les cheveux !), ils sont poursuivis par deux impitoyables tueurs qui travaillent à la solde de... vous verrez bien. Et puis il y a aussi le FBI qui ne traîne pas loin, persuadé qu'Enzo cache encore quelque secret.

Bref pas d'ennui dans ce roman entraînant, distrayant, purement agréable à lire. Bien sûr, après cette lecture, on ne se fait pas plus d'illusion au niveau de la probité de certains hommes politiques ou de dirigeants de multinationales. Nous plongeons aussi dans les actions de l'AIEA, l'Agence Internationale de l'Energie Atomique, dont le siège se situe à Vienne, et les conséquences qu'elles peuvent provoquer ou éviter. J'y ai appris aussi avec étonnement que la City de Londres est une ville et un comté à l'intérieur de la capitale britannique, administrée par la Corporation de la City de Londres, sous l'autorité du Lord-Maire. Les rois et reines ne peuvent y pénétrer sans son autorisation ni sans se débarrasser symboliquement de leurs attributs royaux. Etonnant non ? Intéressant en tout cas !

Bref, nous avons là un très bon polar, rythmé, qui mêle un peu d'humour et de romance, qui n'oublie pas les fameux rebondissements qui déroutent le lecteur et renouvellent son intérêt. Le tout dans un style fluide et agréable. Donc aucune raison de passer à côté d'Atomes Crochus. Bonne lecture les amis !

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Thrillers - polars français

Repost 0
Commenter cet article

dasola 16/08/2017 09:38

Bonjour Géraldine, je note ce roman dont l'histoire me paraît haletante. Bonne journée.

Rebecca G. 05/08/2017 23:44

Belle chronique qui donne envie! Je le note... :)

A_girl_from_earth 03/08/2017 22:47

J'aime bien le pitch, ce thriller a l'air efficace, et au vu de ton enthousiasme, il l'est ! Bon, pas pour dans l'immédiat car là je suis prise dans un pavé "exigeant" (voui, c'est ça moi, mes lectures d'été haha) mais pour une envie de polar rythmé et bien troussé plus tard, je prends note.

Anne 03/08/2017 12:18

Ca alors, je croyais que c'était un auteur américain ! C'est te dire que je ne l'ai jamais lu non plus... ;-)