GRINGOLAND, de Julien BLANC-GRAS

Publié le 7 Juin 2017

Récit de voyage - Editions Livre de Poche - 236 pages - 6.60 €

 

Parution d'origine en 2005

L'histoire : Le narrateur, après des déboires professionnels, prend une retraite cathodique, principalement occupée par la télé. La conclusion ne se fait pas attendre bien longtemps : "La télé ne rend pas seulement con, elle rend surtout malheureux". Alors, il bazarde sa télé, vend son sofa et s'achète un billet d'avion : direction le Mexique, le Guatemala, les USA, Cuba, le Bélize... le tout avec un sac à dos et une guitare. Là-bas, l'attendent mille et une rencontres toutes différentes, allant des travellers égarés, aux chamans foireux, aux zapatistes jusqu'aux stars d'Hollywood !

 

Tentation : Le sujet et mes précédentes lectures de l'auteur.

Fournisseur : Ma PAL !

 

 

 

 

Mon humble avis : De Julien-Blanc Gras, je m'étais régalée de son hilarant livre "Touriste" et de son aussi drôle que grave "Paradis (avant liquidation).

Alors me voici plongée dans ce qui semble le premier livre publié de Julien Blanc-Gras et qui en toute fin, annonce bien-sûr les suivants. Les suivants qui sont, à mon goût, plus aboutis, plus intéressants. Mais normal, dans Gringoland, Julien Blanc-Gras est plus jeune, réalise un voyage à la "djeuns", un voyage bien revendiqué comme sans but précis, sauf celui de voir si un autre monde est possible.

On retrouve dans Gringoland la plume inégalable de l'auteur ! Inégalable dans sa causticité, son ironie, son humour dévastateur, son autodérision, sa franchise, son impertinence, sa tendresse et la dérision quasi-continue. De ce côté-là, évidemment, on se délecte !

On apprécie énormément son oeil averti, toujours grand ouvert sur un monde qui bien souvent le dépasse, et qui donne lieu à des descriptions, des analyses intéressantes (mais jamais gavantes) sur les lieux traversés, les façons de vivre des habitants, les problèmes géopolitiques, la société de consommation, le tourisme... Bref, des constats sur les différences qui habitent le monde, et une tentative de les comprendre et de les expliquer au mieux. Sans non plus ordonner des réponses, mais plutôt en s'interrogeant.

Maintenant, là où ce livre m'a moins captivée que les autres, c'est sur les rencontres et les amitiés qui parsèment le voyage de l'auteur et qui sont narrées souvent avec moult détails. Et ces rencontres, mis à part avec quelques autochtones, sont plutôt déprimantes. A savoir que sur sa route, Julien Blanc-Gras ne semble n'avoir pas croisé de "personne normale" si tant est que la réel normalité existe et est souhaitable. A savoir que les routards croisés par Julien Blanc-Gras sont tous ou presque des marginaux, des camés qui finissent pas atteindre le point de non-retour, des dealers, des nymphomanes... Une palanquée d'utopistes, à la recherche d'un idéal mais qui tombent dans la caricature d'une certaine superficialité au final. Aucun de ses personnages n'apporte un récit lumineux (sans artifice) du voyage, d'une expérience extraordinaire sans stupéfiants. Bref, une belle brochette de glandeurs qui au final, s'intéresse beaucoup plus à l'accès facile à la défonce mexicaine qu'à la culture réelle du pays. Bref, on a l'impression de vivre au milieu des désabusés. Cela m'a déçue et m'a paru longuet. Dommage, mais reste cette plume et cet humour dont on ne se lasse pas !

 

 

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #récits ou romans de voyages

Repost 0
Commenter cet article

Antigone 11/06/2017 14:59

Ah, l'humour a quand même sauvé cette lecture de PAL !! Tant mieux ;) Je n'ai jamais lu cet auteur personnellement, pas certaine que ce soit pour moi.

A_girl_from_earth 09/06/2017 15:06

Ah ça, il a un style unique notre Julien Blanc-Gras. Tant mieux s'il se retrouve déjà dans son premier livre, je ne m'en lasse pas. Je ne l'ai pas encore lu celui-là mais c'est prévu (un jour), je me délecte tellement de ses récits de voyage et de son humour. Bon, grâce à ton billet, je suis prévenue, déception sur les rencontres. Ok, je ferai avec.:-)

Alex-Mot-à-Mots 08/06/2017 16:19

Quelle déception. Il aurait pu rester plus longtemps dans ta PAL.

keisha 07/06/2017 13:32

Parfait, tu expliques ce qui ne t'a pas plu, le talent de l'auteur n'est pas en cause, juste ses rencontres un poil extrêmes.

Rebecca G. 07/06/2017 10:51

Je note le nom de cet auteur. Peut etre pas pour ce livre-ci mais un autre... Lequel as-tu préféré?? Quel titre me conseilles tu??

Géraldine 07/06/2017 18:55

Les 2 cités sur mon billet, qui sont tous les 2 en format poche et excellent !