AURORE, film de Blandine LENOIR

Publié le 13 Mai 2017

Aurore : Affiche

Film de Blandine Lenoir

Avec Agnès Jaoui, Thilbault de Montalembert, Pascale Arbillot, Sarah Suco

 

Synopsis : Aurore est séparée, elle vient de perdre son emploi et apprend qu’elle va être grand-mère. La société la pousse doucement vers la sortie, mais quand Aurore retrouve par hasard son amour de jeunesse, elle entre en résistance, refusant la casse à laquelle elle semble être destinée. Et si c’était maintenant qu’une nouvelle vie pouvait commencer ?

 

 

Mon humble avis : Aurore est un joli film, très joli film comme il fait du bien d'en voir de temps en temps. Parce que simple, sans artifice, sans grandiloquence.

Et puis le thème d'Aurore est rarement abordé au cinéma... C'est celui de la cinquantaine... La pente descendante, le corps qui vieillit, la société qui vous met dans le placard des vieux. Les enfants qui quittent le navire familial etc.

Mais ici, c'est bien la cinquantaine chez la femme dont il est question... Puisque dans la vie, et bien les hommes sont considérés comme se bonifiant avec l'âge, comme gagnant en charme etc... Oui mais pour les femmes, avec la fameuse ménopause (dont il est bien question dans le film), c'est bien différent : elles ne peuvent plus "produire" ni "reproduire", là où l'homme garde ses capacités.

Ce film est classé en comédie. Oui, c'en est une car point de pathos ni de tragédie. Mais l'on n'est pas hilare, même si quelques réparties sont bien senties. On est plutôt dans le sourire, l'empathie, l'émotion, la tendresse pour Aurore, cette femme qui vacille au crépuscule d'une vie et à l'aube d'une autre. Malgré les difficultés que rencontre Aurore, le ton du film est résolument positif et humaniste, aussi bien mélancolique que tourné vers l'avenir.

Les personnages sont tous bien soignés, qui quelque-soit leur âge, se trouve à un moment charnière de leur vie (le premier chagrin d'amour, la première grossesse etc pour les plus jeune), (la solitude, la cinquantaine etc pour d'autres). Et ils sont bien sûr magnifiquement interprétés, par la lumineuse Agnès Jaoui et le charmant Thibault de Montalembert en tête.

Tout dans ce film est savamment dosé, entre humour et émotion, passé, présent, avenir etc...

Un très beau portrait de femme et de la société par la même occasion ! A voir bien sûr.

PS : Une réplique m'a si particulièrement marquée que je l'ai encore en tête... Aurore devient femme de ménage et sa collègue maghrébine, de quinze ans environ sa cadette lui dit : "Vous les blancs, vous découvrez la discrimination à la cinquantaine."

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost 0
Commenter cet article

sylire 16/05/2017 22:27

J'ai bien aimé aussi ce film (un peu moins mon mari - il s'est sans doute senti moins concerné que moi ;-) )

Rebecca G. 15/05/2017 23:23

Ton article donne vraiment envie de voir ce film... Merci.

A_girl_from_earth 14/05/2017 01:24

Pas mal la dernière réplique, oui.:-) Ah ben tu me tentes bien avec ton billet alors que ce film n'était pas dans mes projets (j'en ai tellement à voir...).

keisha 13/05/2017 18:43

J'en ai très très envie, tu penses bien (et puis j'aime Jaoui)