GOST IN THE SHELL, film de Rupert SANDERS

Publié le 1 Avril 2017

Ghost In The Shell : Affiche

Film de Rupert Sanders

Avec Scarlett Johanson, Pilou Asbaek, Takeshi Kitano, Juliette Binoche

 

Synopsis : Dans un futur proche, le Major est unique en son genre: humaine sauvée d’un terrible accident, son corps aux capacités cybernétiques lui permet de lutter contre les plus dangereux criminels. Face à une menace d’un nouveau genre qui permet de pirater et de contrôler les esprits, le Major est la seule à pouvoir la combattre. Alors qu’elle s’apprête à affronter ce nouvel ennemi, elle découvre qu’on lui a menti : sa vie n’a pas été sauvée, on la lui a volée. Rien ne l’arrêtera pour comprendre son passé, trouver les responsables et les empêcher de recommencer avec d’autres.

 

 

Mon humble avis : Ce film est l'adaptation d'un célèbre manga de Masamune Shirow. Dans un futur proche, on transplante l'âme et le cerveau d'une humaine dans un corps machine. L'avantage : on obtient un guerrier infaillible mais qui sait aussi réfléchir, prendre des décisions, appréhender des situations.

Et qui de mieux pour interpréter ce robot humain que la splendide Scarlett Johanson, donc l'irréprochable plastique est bien mise en évidence dans ce film.

Littéralement, Ghost in the shell veut donc dire, "fantôme, âme, esprit" dans une coquille.

Gost in the shell est donc un très bon film de science-fiction, avec une héroïne très attachante, un rythme qui ne faiblit pas et des scènes d'action superbement chorégraphiées. Comme souvent avec ce genre de film, l'intrigue paraît au début un peu nébuleuse, jusqu'à ce que l'on se dise : bon, y'a les gentils, les méchants, les pas si gentils que ça et les pas si méchants que ça !

Ce qui est particulièrement réussi, c'est l'univers visuel fantasmagorique et l'atmosphère générale avec des décors tantôt dantesques et tantôt bisounours. Si notre futur ressemble à cela, et bien c'est sûr que c'est angoissant et à la fois assez parlant : on nous met des couleurs partout, des hologrammes partout. Bref, on veut attirer notre attention et nous faire croire à l'arc-en-ciel pour faire oublier l'essentiel... Effets spéciaux et images de synthèses sont vraiment exceptionnels, et la belle Scarlett après un entrainement intensif a dû, à mon avis, passer pas mal de temps à courir devant des décors unis verts lors du tournage.

Bien sûr, c'est par moment assez violent mais tout va bien car dans le futur, quand on vous tire dessus, point d'hémoglobine ! Mais par-dessus tout, ce genre de film développe évidemment certains sujets philosophiques, tel que l'anti-autoritarisme, la liberté d'être et de penser, la liberté individuel, l'aspect "big brother" et dans cette histoire, l'amélioration scientifique de l'humain, pour le meilleur et pour le pire.

Un très bon divertissement !

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma d'ailleurs

Repost 0
Commenter cet article

Rebecca G. 03/04/2017 18:16

Tout à fait le genre de film que j'adore regarder!! Merci pour le partage! :D Bisous

A_girl_from_earth 01/04/2017 15:30

Bon, quand est-ce que tu te mets aux mangas maintenant, vu que c'est adapté d'un manga ?^^ C'est vrai, maintenant, les BD et toi ça ne fait plus , mais il ne me semble pas t'avoir vu chroniquer un manga encore:-)