FRERES D'OMBRE, BD de Sébastien VASSANT & Jérôme PIOT

Publié le 30 Mars 2017

BD - Editions Futuropolis - 142 pages - 22 €

 

Parution en 2013

 

L'histoire : Alain, contrôleur à la SNCF, rencontre Kamel, arrivé clandestinement en France, alors qu’il réussit à échapper à un contrôle de police en gare de Marseille. Scandalisé par le traitement brutal des policiers, et confiant en l’homme qu’il voit pour la première fois, il accepte de le cacher chez lui, le faisant passer, après de ses proches, pour un collègue en convalescence. Mais rapidement, le doute s’installe : la télévision annonce que trois des dix clandestins arrêtés à Marseille seraient liés à un groupe terroriste…

 

Tentation : Le pitch

Fournisseur : La bib'

 

 

Mon humble avis : Frères d'ombre est une BD aussi touchante qu'intéressante par ses multiples sujets traités...

Déjà, l'on constate l'énorme difficulté des algériens pour obtenir un visa pour la France, visa qui leur est refusé sans raison, ou accepté au petit bonheur la chance. C'est ce qui pousse Kamel, le héros de ce récit, à entrer clandestinement en France, d'autant plus qu'il déserte aussi son service militaire. Ceci car l'Etat Algérien n'a rien fait pour retrouver le coupable du meurtre de son père. Son père, imam très modéré, fut en effet assassiné par les extrémistes.

Ensuite, vient la difficulté justement d'entrer en France illégalement avec tous les pièges et autre que cela comporte. Kamel a de la chance de tomber sur Alain, qui va l'aider en l'hébergeant. Une belle amitié va naître en ces deux hommes, et les deux auteurs font tomber plus d'un poncif. Kamel se révèle extrêmement cultivé et ouvert d'esprit. Ces qualités, pour le lecteur, vont aboutir à d'intéressantes conversations sur la guerre d'Algérie. Conversations où s'opposent les deux camps : l'algérien, et l'ancien soldat en Algérie qu'est le frère d'Alain.

Puis vient les soupçons de terrorisme. Kamel se retrouve placardé dans tous les médias. Alain doute, puis décide d'accorder définitivement sa foi en son nouvel ami. Le récit prend alors un autre rythme... Tout s'accélère ! Mais pas non plus au point d'en faire un thriller haletant comme le dit la 4ème de couv.

Le personnage d'Alain est particulièrement bien croqué, fourni et attachant. Alors qu'il mène une petite vie plutôt planquée et résignée, l'accueil puis la protection de Kamel va devenir son challenge, son oeuvre, sa grandeur, bref, sa réalisation. De fait, il ne sera plus jamais comme avant et pourra redresser les épaules aussi bien devant ses collègues que devant son entourage. Cette transformation d'Alain, que l'on ne voit qu'en filagrame, m'a vraiment plu.

Mes seuls petits bémols sur Frère D'ombre se portent sur les 4 ou 5 premières pages où il est malaisé de se situer. Puis sur la position des bulles, puisque par moment, je me suis rendue compte que je ne les lisais pas dans le bon ordre.

Bref, une bien chouette BD aux sujets très actuels, qui appelle à l'humanisme.

 

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #BD...

Repost 0
Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 31/03/2017 13:54

Même si ce n'est pas un thriller haletant, je le note.

keisha 31/03/2017 08:18

Elle est à la bibli (et hop!)

A_girl_from_earth 31/03/2017 00:37

Ahaha je n'ai pas pu m'empêcher de rire avec ton anecdote sur ta lecture des bulles que tu ne lisais pas dans le bon ordre ! Bon, cette BD m'a l'air bien intéressante, je ne l'avais pas repérée encore. Je la note pour un futur passage à la bib'.