MON DERNIER JOUR AU VIETNAM, BD de Will EISNER

Publié le 17 Février 2017

Résultat de recherche d'images pour "mon dernier jour au vietnam"BD - Editions Delcourt - 75 pages

 

Parution en 2004

Le sujet : Will Eisner raconte la guerre. Mais pas celle des héros médaillés ou des faits d'armes étincelants. Eisner s'intéresse plutôt à l'envers du décor. En six récits, comme autant de petites nouvelles, il s'attache à suivre des individus perdus dans la bourrasque du Vietnam ou de la Corée. La peur, la tendresse, les coups de folie ou de déprime, l'égoïsme… Les guerres sont le théâtre tragique et parfois dérisoire des sentiments et des passions, racontés ici avec pudeur et sensibilité par l'un des derniers géants de la BD

 

 

 

Tentation : Le pitch

Fournisseur : La bib'

 

 

Mon humble avis : Je découvre avec cette BD un très grand nom mondial de la BD, si j'en crois les quelques articles que j'ai pu lire au sujet de Will Eisner.

Ici, il raconte ses souvenirs de la guerre de Corée et du Vietnam. Souvenirs vécus ou rapportés puisqu'en résumé, durant la 2ème Guerre Mondiale, puis celles citées ci-dessus, Will Eisner était dessinateur pour l'armée US... Toujours en résumé, il dessinait en bandes dessinées l'entretien préventif du matériel de guerre. Le support BD permettant ainsi d'être compris par tous... Etrangers ou analphabètes.

Ici, nous avons donc 6 nouvelles, 6 récits en format BD. Je pense que c'est justement l'aspect "nouvelles" qui m'a déstabilisée et laissée un peu sur ma faim. Le format "nouvelle" se révèle souvent trop court en littérature, donc en BD, c'est encore plus évident ! Disons que je m'attendais à plus de profondeur.

Il n'empêche, l'émotion tombe souvent comme un couperet dans la chute de ces nouvelles... Exemple, le journaliste qui couvre la guerre du Vietnam "un peu comme un touriste"... Puis, il découvre le corps déchiqueté de son fils. La guerre de vient alors SA guerre.

Le gros GI américain plein de muscles et qui semble n'avoir qu'un pois chiche dans le cerveau, qui clame adorer et avoir besoin de tuer et qui finalement, aime passer son temps dans un orphelinat de métisses viet/américains, dont personne ne veut, évidemment...

Ces 6 nouvelles sont d'intérêt variable, mais à voir avec le temps, peut-être qu'elles sont toutes marquantes.

L'introduction est vraiment intéressante, qui présente l'auteur, le contexte géopolitique de l'époque et permet ainsi une petite révision bien utile des cours d'Histoire !

 

Résultat de recherche d'images pour "mon dernier jour au vietnam"

 

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #BD...

Repost 0
Commenter cet article

gambadou 18/02/2017 17:00

Une autre manière d'aborder cette guerre

A_girl_from_earth 17/02/2017 23:48

Figure-toi que je n'ai jamais lu Eisner mais il faudrait, c'est clair ! Bon, je ne sais pas si je commencerais avec ta BD, parce que le côté nouvelles me freine, même si la thématique ne manque pas d'intérêt, mais je vais fouiner dans ses oeuvres.

keisha 17/02/2017 13:46

OK, je note : continuer à lire Eisner! Un très grand.

Alex-Mot-à-Mots 17/02/2017 10:58

Une révision de cours originale.