LA TAULARDE, film d'Audrey ESTROUGO

Publié le 21 Septembre 2016

La Taularde : Affiche

Film D'audrey Estrougo

Avec Sophie Marceau, Suzanne Clément, Anne Le Ny

 

 

Synopsis : Interdit aux moins de 12 ans

Pour sauver l’homme qu’elle aime de la prison, Mathilde prend sa place en lui permettant de s’évader. Alors que sa survie en milieu carcéral ne dépend que de lui, Mathilde n’en reçoit plus aucune nouvelle. Isolée, soutenue uniquement par son fils, elle répond désormais au numéro d’écrou 383205-B. Mathilde deviendra-t-elle une taularde comme une autre ?
 
 
Mon humble avis : Rien, mais rien à reprocher à ce film, même si je n'irai pas le voir deux fois, tant la dureté et la violence carcérale y est bien souvent insoutenable, à voir, mais surtout à entendre.
La taularde offre une plongée apnéiste, réaliste, sans concession et sans fard dans une prison de femmes. Le film a été tourné dans une prison désaffectée de Rennes. On se prend des coups de poings dans le ventre, des uppercuts presque à chaque instant, tant dans les regards des détenues, dans leur dialogue, les menaces, la violence à fleur de peau.
On suit donc Mathilde, alias Sophie Marceau dans cette prison. Mathilde est incarcérée suite à l'aide apporté à son mari pour le faire évader de prison. Mathilde s'est sacrifiée, préférant ses deux ans de taule à elle aux 10 ans de son époux.
Outre "l'intégration" d'une quadragénaire prof de lettres dans cette univers acculturé, La taularde laisse planer le doute tout au long du film : Mathilde est-elle une amoureuse fleur bleue qui ce serait fait avoir par un homme qu'elle ne connaissait pas depuis si longtemps que ça, où la stratégie du couple est-elle réellement une histoire vécue à deux... La réponse, terrible, parviendra dans les dernières minutes du film et nous laisse sans voix.
Le film est extrêmement bien réalisé, les visages, souvent montrés en gros plans, expriment tous la douleur ou l'effroi, ça en est bouleversant. Mais le plus saisissant dans ce film, c'est l'interprétation exceptionnelle de Sophie Marceau ! Elle aussi sans fard ni maquillage, elle est bluffante de vérité, et nous offre là une de ses meilleures compositions. Elle nous rappelle ainsi qu'elle n'est pas que belle,  mais aussi une actrice au talent incroyable, talent trop peu usité au long de sa carrière dans des films qui mettent plus souvent son côté glamour en avant que son don indéniable de comédienne.
Et, bien sûr, les défaillances de l'administration pénitentiaire ne sont pas réduites au silence, loin de là.
A voir donc, car film très très fort, même si pesant et pas vraiment distrayant !

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost 0
Commenter cet article

sylire 18/10/2016 21:56

Bon, là tu m'as convaincue même si je crains de trouver cela éprouvant.

A_girl_from_earth 22/09/2016 23:05

Hmmm tentant mais violence, douleur, etc, ça me freine quand même pas mal. Je suis très douillette. J'avais hésité d'ailleurs à aller voir Divines car j'ai craint la violence "banlieue" (quel cliché, je sais), mais non, tout est juste là-dedans. Je recommande d'ailleurs !

Rebecca G. 21/09/2016 22:53

Wouaw!! Je vais sûrement suivre ton conseil! Pour moi, Sophie Marceau a toujours été une excellente comédienne! Il suffit de voir su Youtube la petite vidéo de son audition pour "La Boum", son premier rôle. C'est spectaculaire, je trouve, pour l'âge qu'elle avait. Elle était bluffante!! (Idem pour la première audition de Juliette Binoche, carrément époustouflante et bouleversante!!!)