IRREPROCHABLE, film de Sébastien MARNIER

Publié le 13 Juillet 2016

Irréprochable : Affiche

Film de Sébastien Marnier

Avec Marina Foïs, Benjamin Biolay, Jérémie Elkaïm et Joséphine Japy

 

 

Synopsis : Sans emploi depuis un an, Constance revient dans sa ville natale quand elle apprend qu’un poste se libère dans l’agence immobilière où elle a démarré sa carrière, mais son ancien patron lui préfère une autre candidate plus jeune. Constance est alors prête à tout pour récupérer la place qu’elle estime être la sienne.

 

 

Mon humble avis : Je suis déçue par Irréprochable qui, à mes yeux, n'a d'irréprochable que le titre.

Le film est lent, trop lent. Je m'y suis ennuyée dans ses longueurs et ses répétitions et c'est dommage, car avec ce sujet et l'intitulé "thriller", il eut été possible d'obtenir un résultat bien plus scotchant, captivant, percutant et inquiétant.  Constance est prête à tout pour récupérer sa place, mais le scénario ne va pas chercher beaucoup d'originalité dans ce "prête à tout" ! Effacer des rendez-vous sur un Ipad, mettre du sucre dans le réservoir d'un scooter, bref, ça sonne "déjà vu". D'autres idées sont bonnes mais le réalisateur ne surfe pas dessus et ces idées tombent donc à plat, sans suite dans le scénario. J'aurais aimé plus de violence psychologique en fait.

Certains médias résument ce film comme la difficulté d'une femme de quarante ans à retrouver un emploi. En fait non, l'âge n'a rien à voir dans cette histoire, même si le personnage de Constance en est persuadé. Irréprochable traite avant tout de la mythomanie, de la manipulation, de la sociopathie, et de la perception du personnage principal sur son drame personnel.

J'ai trouvé l'ambiance de ce film très malsaine, en dehors de l'intrigue principale ! Car bien entendu, on n'attend pas d'un thriller qu'il reflète une atmosphère sereine ! Ambiance malsaine... ne cherchez pas trop loin... Il y a Benjamin Biolay dans ce film, qui nous joue le seul rôle qu'il sait jouer et qu'il a déjà joué maintes fois : un rôle sombre, mystérieux et bien sûr, pervers et répugnant. Et ceci n'apporte rien à l'intrigue, au contraire, elle en éloigne le spectateur. Sans cette relation Constance/Gilles, le film aurait franchement gagné en intensité. Bon, Ok, j'avoue, sans cette relation, je ne sais pas comment j'aurais amené le seul coup de théâtre du film, le seul rebondissement que l'on attendait pas, alors qu'on en attendait tant d'autres.

Reste la prestation parfaite, inquiétéante et physique de l'excellente Marina Foïs dans cette femme qui rêve sa vie bien moins étroite qu'elle ne l'est. Une excellente prestation, c'est trop peu pour sauver un film tout de même. Bref, si vous allez au ciné avec parcimonie, je pense qu'il y a mieux à voir !

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost 0
Commenter cet article

A_girl_from_earth 14/07/2016 16:23

Aaah hé bien très bien ! Là aussi, je me tâtais, il y a une bonne presse, j'aime bien Marina Foïs, mais tu viens de m'économiser du temps de ciné, merci !