MA LOUTE, film de Bruno DUMONT

Publié le 17 Mai 2016

 

Ma Loute : Affiche

Film de Bruno Dumont

Avec Fabrice Luchini, Juliette Binoche, Valéria Bruni Tedeschi

 

Synopsis : Eté 1910, Baie de la Slack dans le Nord de la France. De mystérieuses disparitions mettent en émoi la région. L'improbable inspecteur Machin et son sagace Malfoy (mal)mènent l'enquête. Ils se retrouvent bien malgré eux, au cœur d'une étrange et dévorante histoire d'amour entre Ma Loute, fils ainé d'une famille de pêcheurs aux mœurs bien particulières et Billie de la famille Van Peteghem, riches bourgeois lillois décadents.

 
 
Mon humble avis : Quel film inclassable ! Un OVNI cinématographique, rien qui ne ressemble à ce que j'ai pu voir au ciné ces 30 dernières années, "ou alors j'ai oublié" !
Comédie, oui ! Drame, oui ! Policier, oui ! Gore, oui ! Burlesque oui puissance cent !
Si j'ai voulu voir ce film impérativement, c'est parce qu'il a été tourné dans les paysages de ma jeunesse, dans les environs d'Ambleteuse, au pied des falaises du Blanc-Nez. Alors oui, on voit bien la silhouette du Fort d'Ambleteuse et le Triphonium de Wissant. Mais le film étant d'époque, il y a beaucoup de reconstitutions de paysages, et cela se voit. Volontaire ou pas ? Est-ce pour ajouter au côté kitch assumé du film ? Je l'ignore.
Dès les premières scènes, on devine qu'on plonge pour deux heures de burlesque décomplexé, au point que les traits des personnages sont poussés jusqu'au grotesque. Après, on aime ou on n'aime pas. Mais l'on rit beaucoup justement de ce grotesque surprenant et limite osé. Lucchini est parfaitement méconnaissable, tant physiquement que dans sa diction qui le rend en général reconnaissable à l'aveugle. Binoche est hystérique, et Valéria Bruni-Tedeschi tantôt lumineuse, tantôt "transparente" comme un fantôme. Les autres comédiens sont pour la plupart des non professionnels. Les deux flics ne sont pas sans rappeler Laurel et Hardi et les Dupont et Dupond.
Certaines scènes et nombre de dialogues sont succulents et méritent de rentrer dans les annales. Malgré l'aspect déluré et parfois décousu du film, on voit bien que Bruno Dumont se moque de la grande bourgeoisie du Nord et y dénonce les mariages industriels tout comme l'inceste et la consanguinité. Le sujet de la recherche de l'identité sexuelle est aussi bien présent dans le film.
Ma loute est donc un film vraiment surprenant, original, je dirais presque expérimental ! Dommage qu'il ne sorte pas grand-chose de l'histoire et que la fin patauge dans l'eau de boudin !
 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost 0
Commenter cet article

sylire 24/05/2016 13:45

L'extrait m'a fait rire. Reste à savoir si sur la durée cela fonctionnerait pour moi.

Tiphanie 23/05/2016 10:41

J'aimerais bien le voir mais ça ne tente pas mon copain, il faudrait du coup que je trouve le temps d'y aller toute seule mais c'est pas gagner :p

Rebecca G. 17/05/2016 13:45

J'adore Juliette Binoche... et rien que pour elle, j'aimerais voir ce film!! :) merci pour l'info!