MEDECIN DE CAMPAGNE, film de Thomas LILTI

Publié le 23 Mars 2016

Médecin de campagne : Affiche

Film de Thomas Lilti

Avec François Clusez, Marianne Denicourt, Isabelle Sodoyon

 

 

Synopsis : Tous les habitants, dans ce coin de campagne, peuvent compter sur Jean-Pierre, le médecin qui les ausculte, les soigne et les rassure jour et nuit, 7 jours sur 7. Malade à son tour, Jean-Pierre voit débarquer Nathalie,  médecin depuis peu, venue de l’hôpital pour le seconder. Mais parviendra-t-elle à s’adapter à cette nouvelle vie et à remplacer celui qui se croyait… irremplaçable ?

 

 

Mon humble avis : Quel joli, beau et bon film ! Le cinéma Français sait vraiment rendre hommage à ses concitoyens, les plus isolés, les plus discrets, ceux qui sont loin des projecteurs.

Pour moi qui suit citadine et donc loin des déserts médicaux, ce film prend tout de même un goût de nostalgie. Celle de l'époque de mon enfance en banlieue calme, où le médecin "de famille" (terme qui avait une signification alors), se déplaçait à domicile, avec sa mallette et soignait, auscultait, vaccinait toute la famille en même temps ou presque. Médecin qui connaissait notre environnement de vie, notre cuisine ou notre salle à manger.

Maintenant, on attend une heure dans une salle d'attente pleine de microbes et l'auscultation est chronométrée. Enfin bref...

Thomas Lilti, le réalisateur, est avant tout médecin généraliste, même s'il ne pratique plus réellement depuis 3 ans (je le sais car film vu en avant-première en présence de celui-ci et de François Cluzet). Mais comme l'a dit si justement une spectatrice dans la salle, avec ce film, Thomas Lilti soigne la médecine générale, et il diagnostique le pourquoi de ses souffrances. Le médecin de campagne est dévoué corps et âme à ses patients, jours et nuits, 7 jours sur 7. Il s'embourbe avec sa voiture dans les chemins de terre, se "bat" contre les animaux de basse-cours, est autant médecin généraliste, qu'assistant social, que psy, qu'ami, que membre à part entière de la vie locale. Hors il semble que les étudiants en médecine ne veulent plus de cette vie, rendue encore moins attrayante devant la difficulté du conjoint du médecin à trouver un emploi dans ces zones reculées.

Bref, tout cela est magistralement, subtilement filmé par Thomas Lilti et l'interprétation est bien sûre irréprochable, que ce soit par les têtes d'affiche, que par les rôles secondaires jusqu'aux figurants. On a vraiment l'impression d'être au coeur d'une communauté, on sent ce lien invisible mais qui lie tout le monde. Il y a dans cette histoire une impression de bien vivre ensemble, impression qui n'est pas édulcorée et qui n'élude pas les difficultés. Quoi qu'il en soit, même si certains passages sont "durs" ou très touchants, ce film fait du bien. Quelque part, sans être une comédie (même si quelques passages prêtent à rire), ce film donne la banane et de l'espoir.

Enfin, et surtout, je décerne mon César de la meilleur actrice à la sublissime, lumineuse, juste,  solaire, magnifique, douce et déterminée Marianne Denicourt ! Si merveilleuse qu'elle en ferait presque de l'ombre au grand François Cluzet !

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost 0
Commenter cet article

Juliette 03/04/2016 14:53

Suis allée le voir suite à tes conseils : très bien. Je n'avais plus envie de quitter mon siège. Je serais bien restée encore un peu avec les 2 acteurs principaux....

Philippe D 27/03/2016 21:05

On en a parlé à table cet après-midi. J'irai peut-être le voir... Je voudrais voir "Demain" aussi !
Bonne semaine et bon annif !