LE RENVERSEMENT DES PÔLES, de Nathalie CÔTE

Publié le 8 Décembre 2015

Afficher l'image d'origineRoman - Editions Flammarion - 190 pages - 16 €

 

Parution le 19 août 2015 : Rentrée Littéraire

 

L'histoire : Arnaud et Claire, Virginie et Vincent, forment deux couples apparement tranquilles et sans histoire. Avec leurs enfants, chacun des couples louent un appartement dans une résidence de vacances dans le sud et se retrouvent ainsi voisins. Il semble que les uns envient les autres et pourtant, cette pause estivale va faire jaillir les non-dits, les envies, les rêves inassouvis, les obsessions, les rancoeurs. Vacances excursions ou renversement des pôles ?

 

Tentation : Le pitch

Fournisseur : AGFE, merci pour le cadeau !

 

 

 

 

-toile3.jpg

 

Mon humble avis : Le renversement des pôles est le premier roman de Nathalie Côte, et une lecture que j'ai bien appréciée. C'est aussi un phénomène au cours duquel le champ magnétique de la Terre s'inverse. Certains affirment qu'il faudrait au moins des centaines d'années pour que le Nord bascule au Sud, d'autres pensent que ce changement pourrait intervenir le temps d'une vie humaine. Si ensuite le pôle revient à sa position initiale, on parlera alors d'excursion, sinon on parle alors d'inversion.

Nathalie Côte a donc pris ce phénomène comme canevas de son roman. C'est judicieux et original comme métaphore. Car pendant ces vacances, les deux couples vont être secoués après une année tranquille, où tout est subi faute de temps pour ouvrir les yeux et se rebeller contre tout ce qui sape et lasse : l'usure du couple, la routine, les secrets ou vices personnels, l'envie de plus ou le désire de moins ou de plus du tout, l'aigreur devant "la petite vie" que l'on mène alors qu'on la rêvait extraordinaire.

Tels des volcans éteints, ces deux couples vont entrer en éruption, pour le meilleur et pour le pire. Et ce que j'ai apprécié, ce que Nathalie Côte ne s'est pas laissée aller à la simplicité. Il ne se passe pas ce que l'on pense qu'il pourrait se passer, le déroulement de l'histoire est bien plus subtil que cela.

Les Bourdon et les Laforêt sont des stéréotypes de la classe moyenne et ce roman peut-être pris pour une chronique de couples en déroute. Ils ont chacun leurs chapitres alternés et parfois, ils se croisent sur quelques lignes.

L'écriture est agréable et le livre dense de sujets divers et variés (en dehors du thème principal) : le consumérisme consolant, le monde du travail dévorant, les pièges de certains réseaux sociaux, l'enthousiasme débordant devant la nouveauté sans se rendre compte que celle-ci peut être un mirage ou un feu de paille qui brûle tout, et pas que la paille.

Pour le lecteur, la question sera la suivante : pour les personnages, sommes-nous dans l'excursion ou l'inversion ? Réponse en dernières pages, sommes toutes pas très surprenante mais tellement logique avec le caractère humain.

Un bon premier roman et une romancière prometteuse !

 

logo challenge rentree litteraire 2015

9/6

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost 0
Commenter cet article

A_girl_from_earth 08/12/2015 22:35

Un roman pour lequel j'ai lu et entendu des avis mitigés et variés mais apparemment l'auteure a du potentiel. A suivre donc.

Alex-Mot-à-Mots 08/12/2015 14:02

Le sujet ne me tente pas, malgré tout le bien que tu en dis.

Noukette 08/12/2015 11:33

J'ai lu des avis assez tièdes sur ce roman, j'avoue que du coup il me tente moins...

keisha 08/12/2015 10:30

AGFE? Hum... Elle est terrible!

Géraldine 08/12/2015 11:25

Oui, on a déjeuner ensemble, avec Silvana, lors de mon passage à Paris en septembre pour mon entretien d'embauche raté ! Suis pas allée à Paris pour rien, suis revenue avec un paquet de bouquins !