LA VIE EN SOURDINE, de David LODGE

Publié le 16 Décembre 2015

La Vie en sourdine, de David Lodge, lu par Daniel NicodèmeRoman - Editions Audiolib - 11h30 d'écoute - 21.90 €

 

Parution en audiolib en 2009

 

L'histoire : Desmond est un universitaire réputé, spécialiste de la linguistique, à la retraite. Il s'ennuie d'autant plus qu'il souffre de gros problèmes d'ouïe qui l'isolent de plus en plus. Il s'occupe de son père, un Londonnien acariâtre qui s'enfonce inconsciemment dans la sénilité, à moins que ce ne soit Alzeimer. Lors d'un vernissage, il fait la connaissance d'une étudiante américaine qui lui demande de l'aider à rédiger sa thèse. Desmond accepte, sauf qu'il n'a pas entendu un traitre mot de la question. Il n'est donc pas au bout de sa peine, ni des surprises.

 

 

tentation : Le pitch et Sylire

Fournisseur : La bib'

 

 

Mon humble avis : Cette lecture /écoute ne m'a pas procuré grand plaisir ni frisson, même si je reconnais qu'elle est loin d'être dénuée d'intérêt et de qualité. Disons que je m'attendais à un livre drôle, hors je n'ai pas ri malgré quelques situations cocasses. En fait, les sujets sont plutôt tragiques, même si David Lodge traite ceux-ci avec une certaine légèreté, un humour assez  british et une autodérision bienvenue.

Il faut savoir que ce roman est hautement autobiographique, c'est d'ailleurs ce qui l'a rendu tout de même intéressant à mes yeux, ou plutôt à mes oreilles. Car La vie en sourdine est un sacré témoignage sur le quotidien des personnes en déficience auditive, sur les obstacles qu'elles rencontrent dans la vie courante et relationnelle. Sans oublier les déboires liés aux prothèses auditives. En ce sens, ce roman est un formidable outil de sensibilisation sur la surdité.

Ensuite, il est aussi sujet de la fin de vie et de l'accompagnement du malade, à savoir ici dans le lien Père/fils. Le ton, jusqu'alors mélancolique joyeux, devient plus sombre et le texte très touchant, mais dur en même temps. Je n'y étais pas préparée, ce n'est pas ce que j'attendais de cette "vie en sourdine".

David Lodge se penche également sur les joies et les peines des familles recomposées, avec ici des enfants déjà adultes, puisque Desmond est grand-père. Est évoqué aussi la différence d'âge dans un couple, surtout qu'ici, elle donne lieu à des rythmes de vie bien différents : Desmond est à la retraite alors que sa femme est encore bien active dans sa boutique de décoration.

La vie en sourdine est très joliment écrit, d'un style très soigné (normal sans doute quand le narrateur est spécialiste en linguistique. Les détails sont foisonnants, sans doute trop pour moi. J'ai trouvé ce récit trop linéaire, trop contemplatif pour le lecteur. Disons qu'il manque un peu d'éclat dans cette histoire qui s'est, au fil du temps, transformée pour moi en litanie... qui me suis "trompée de lecture pour ce moment là".

 

free-road-trip-games-audio-book

 

l'avis de Sylire

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature d'ailleurs

Repost 0
Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 17/12/2015 09:37

Je me souviens avoir passé un bon moment, avec le charme de l'humour anglais.

Emma 17/12/2015 06:55

J'adore l'auteur, mais celui-ci est celui qui le moins convaincue, j'avais été très déçue.

A_girl_from_earth 16/12/2015 23:34

Au fait, très très chouette ta nouvelle bannière !! J'adore !

A_girl_from_earth 16/12/2015 23:29

Il fut une époque où j'aimais beaucoup Lodge, je n'en ai pas lu tant que ça cela dit, mais après je trouvais que c'était un peu toujours la même chose, le même ton, tout ça. Bon, celui-là m'a échappé mais c'est sans trop de regret (ce qui arrange ma PAL).

L'Irrégulière 16/12/2015 17:30

Lodge, c'est un univers à part... après, j'avoue que celui-là je ne l'ai pas lu !

sylire 16/12/2015 13:19

Je suis plus enthousiaste que toi. Je ne suis pas forcément très bon public sur les livres humoristiques quand c'est too much mais là, la dose d'humour est tout à fait celle qui me convient.

dasola 16/12/2015 11:19

Bonjour Géraldine, malgré tes réserves, je pense lire ce roman un de ces jours. J'aime le style de l'auteur. En revanche, écouter un livre, ce n'est vraiment pas pour moi. Je ne peux pas me concentrer. Bonne journée.

keisha 16/12/2015 09:47

Gare, Géraldine, je suis fan de l'auteur! Ce roman ci est peut-être plus feutré...