NE CRAINS PAS LA FAUCHEUSE, d'Alexis AUBENQUE

Publié le 28 Novembre 2015

Afficher l'image d'origineThriller - Editions J'ai Lu - 414 pages - 8.00 €

 

Parution inédite J'ai Lu en juin 2015

 

L'histoire : Pacific View, station balnéaire californienne.

Le corps d'un jeune homme est retrouvé atrocement mutilé dans sa baignoire.

Une journaliste disparaît et un tueur à gage erre en ville. Sa cible ne nous est pas étrangère.

Le lieutenant Davis, tout juste installé dans la petite ville, mène l'enquête avec le sergent Bloom

 

Tentation : Le pitch

Fournisseur : Silvana des Editions J'ai Lu

 

 

 

 

 

 

 

Mon humble avis : Quand on sort de 2 lectures éprouvantes ou décevantes, rien de tel qu'un bon thriller pour remettre le pied à l'étrier ! Mission grandement remplie par "Ne crains pas la faucheuse" !

Bienvenue à Pacific View, California, station balnéaire où il ne se passe jamais rien : les touristes se prélassent au soleil, les résidents sont fiers de montrer leurs plus belles voitures et les journalistes se contentent de donner des bonnes adresses de resto ! C'est dans cette atmosphère que le lieutenant Gregrory Davis s'installe à Pacific View avec ses deux enfants. L'héritage d'un superbe manoir l'a incité à quitter la trépidante San Francisco. Davis pensait donc vivre dorénavant une petite vie tranquille de flic de province... C'est raté car le jour de sa prise de poste, un cadavre mutilé est découvert dans une baignoire !

Rassurez-vous si vous avez le coeur sensible, les descriptions sanguinolentes sont réduites au minimum syndical, ce qui est appréciable ! Pas de haut le coeur en pleine lecture !

Pas de temps mort dans ce thriller que j'ai vivement apprécié. Car en fait, il y a 3 intrigues différentes mais qui concernent les protagonistes de l'enquête principale menée par Davis, qui n'a alors aucune connaissance des 2 autres intrigues. Seule Faye, une journaliste locale, est sur les 3 affaires : le meurtre, la disparition de sa collègue et la présence étrange d'un tueur à gage particulier. Celui-ci se dit justicier et sa cible est Davis lui-même. De ce fait, le lecteur se demande tout au long du roman si Davis est un bon ou un méchant, malgré les apparences qui peuvent être trompeuses.

Chaque affaire possède son propre dénouement, celui-ci succédant plus ou moins le précédent ! Je donne 20/20 au dénouement de l'enquête sur le corps mutilé ! Génial est captivant. Je donne 10/20 à l'épilogue concernant le tueur à gage, j'ai trouvé celui-ci un peu bâclé, simpliste et qu'il m'a laissé sur ma faim.

Quand à cette chère Rosie, la journaliste disparue... Et bien impossible de noter sa conclusion, celle-ci étant une ouverture totale sur la suite de ce roman qui, je l'espère, ne tardera pas trop à paraître. Puisqu'il s'agit ici d'une trilogie.

Quelques remarques sur des détails : Je me suis bien amusée du clin d'oeil de l'auteur envers ma série ciné préférée des années 90 : L'arme Fatale ! Une journaliste qui vit dans une caravane sur la plage et dont le chien s'appelle Riggs !!!

Dommage, des défauts d'impressions ou de relecture : par 2 fois, il y a interversion dans les noms des personnages. Enfin, la fin de la 4ème  de couv' est quelque peu trompeuse.

Mais ces quelques bémols ne sont rien face au pied que j'ai pris à tourner les pages de ce bon thriller français à la sauce américaine !

 

 

logo TP canel2

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Thrillers - polars français

Repost 0
Commenter cet article

Hélène 30/11/2015 09:33

J eme souviens d'avoir lu un titre de cet auteur j'avais bien accroché et comme tu le dis quand on sort de lectures plus décevantes, un bon thriller efficace est toujours bienvenu !

A_girl_from_earth 28/11/2015 23:47

C'est drôle, c'est la 3è fois ce soir, en surfant de blog en blog, que je vois l'effet requinquant du thriller pour des lecteurs menacés de panne de lecture ou qui ont enchaîné les déceptions. C'est vrai, rien de tel qu'un bon thriller pour passer des moments de lecture palpitants. Bon, les trilogies par contre, j'évite pour l'instant, tant que ma PAL n'aura pas un peu diminué.