SEUL SUR MARS, film de Ridley SCOTT

Publié le 31 Octobre 2015

Seul sur Mars : Affiche

Film de Ridley Scott

Avec Matt Damon, Jessica Chastain, Kristen Wigg

 

 

Synopsis : Lors d’une expédition sur Mars, l’astronaute Mark Watney (Matt Damon) est laissé pour mort par ses coéquipiers, une tempête les ayant obligés à décoller en urgence. Mais Mark a survécu et il est désormais seul, sans moyen de repartir, sur une planète hostile. Il va devoir faire appel à son intelligence et son ingéniosité pour tenter de survivre et trouver un moyen de contacter la Terre. A 225 millions de kilomètres, la NASA et des scientifiques du monde entier travaillent sans relâche pour le sauver, pendant que ses coéquipiers tentent d’organiser une mission pour le récupérer au péril de leurs vies.

 

 

-toile3.jpg

 

Mon humble avis : Seul sur Mars est avant tout un excellent divertissement, doté d'un sacré suspens ! Bon, c'est clair, j'irai pas sur Mars en vacances, même si les paysages sont somptueux et pour cause : les scènes extérieures sont tournées dans le désert du Wadi Rum en Jordanie (comme j'y suis déjà allée, pas besoin de me taper Mars). Par contre, si tous les martiens ressemblent à Matt Damon, ça vaut peut être la peine de changer d'avis ! C'est clair, l'atout du film, c'est Matt ! What else ?

Trève de plaisanterie, la plaisanterie est aussi une force de ce film. Malgré sa situation tragique (qui en ferait paniquer plus d'un) et son avenir proche menacé, le personnage de Mark fait preuve d'un humour et d'une autodérision bienvenus. D'ailleurs, le principal message du film pourrait être que l'humour garde en vie !

Seul sur Mars est adapté d'un roman. L'histoire est peut-être plus facile à suivre par la lecture. Enfin, non pas que l'histoire soit compliquée, loin de là, ce sont toutes les technologies, les stratégies de la Nasa, les moyens techniques, etc qui sont parfois confus.

On approche d'assez près la vie et le fonctionnement et la mentalité des astronautes, même si ici, c'est version SF !

Maintenant, on est franchement en Amérique dans toute sa splendeur, avec les drapeaux, le côté "ramener le boy à la maison", pour moi, cet aspect frôlait le too much. De même que le côté très MacGiver des solutions de notre martien et de la Nasa qui m'ont semblé un peu "carton pâte" pour être crédible, même si, quand on est dans de la science fiction, on comprend bien que la crédibilité ne soit pas la préoccupation première. Mais tout de même, où Mark a-t-il trouvé l'oxygène pour survivre presque deux ans sur Mars, le film fait l'impasse sur cette explication.

Mais Seul sur Mars reste une belle aventure humaine, une belle leçon d'optimisme et de survie en milieu hostile, voire inhumain ! On ne boude pas son plaisir, même si on n'assiste pas au film du siècle !

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma d'ailleurs

Repost 0
Commenter cet article

A_girl_from_earth 31/10/2015 12:58

Je comptais aller le voir (je suis très thématique "seul au monde, survivre en milieu hostile", en plus Mars quoi, je suis assez SF aussi (pis j'ai pas été en Jordanie moi) mais ça manque un peu de surenthousiasme général même si a priori c'est un film de bonne facture, alors j'hésite car je dois vraiment sélectionner les films à voir avec mon retard. J'ai tout de même réussi à voir "The Lobster" hier, j'ai franchement aimé même si je pense que c'est un film qui peut laisser perplexe.

dasola 31/10/2015 11:58

Bonjour Géraldine, je confirme que ce n'est pas le film du siècle ni le meilleur de Ridley Scott mais ça se laisse voir. Bonne journée.

Odilel 31/10/2015 09:38

Comme toi, j'ai trouvé ce film beaucoup trop "américain" à mon goût. et puis les pommes de terre poussent à une vitesse incroyable sur mars! d'ailleurs, est ce que les astronautes emmènent de vraies pommes de terre dans leurs expéditions, j'en doute ....