WAYWARD PINES, de Blake CROUCH (livre 1)

Publié le 24 Septembre 2015

 

Thriller - Editions J'ai Lu - 285 pages - 14.90 €

 

Parution inédite J'ai Lu en juillet 2015

 

 

L'histoire : Ethan Burke se réveille après un accident de voiture. Peu à peu, sa mémoire lui revient : il est un agent des services secrets américains, venus à Wayward Pines enquêter sur la disparition de deux de ses collègues. Mais plus sa mémoire se reconstitue, plus il réalise que rien ne tourne rond dans cette ville qui semble pourtant être le paradis sur terre. Ethan va apprendre, à ses dépends, que le paradis n'existe pas et, de révélation en découverte, va comprendre qu'il serait plutôt en enfer.

 

 

Tentation : Silvana, de chez J'ai Lu

Fournisseur : Silvana, merci !

 

-toile3.jpg

 

Mon humble avis : A l'origine, il y avait "Pines", le roman de Blake Crouch. Celui-ci est devenu une trilogie "Wayward Pines", elle même devenue une série TV à succès diffusée sur la Fox aux USA et sur Canal + dans l'Hexagone (avec Matt Dillon en tête d'affiche).

Les éditions J'ai Lu ont donc publié en juillet dernier le livre 1 de la trilogie, jusqu'alors inédite en France. Le livre 2 devrait sortir en octobre et le 3, en janvier. Il faudra donc patienter pour connaitre la suite, mais pas trop longtemps, je devrais survivre ! Surtout que ce livre 1 pourrait aussi, au niveau intrigue, ne pas nécessiter de suite. En effet, à la dernière page de celui-ci, des réponses bouclent la boucle et bouchent l'espace béant des questions que le lecteur se pose au fil des pages. On ne nous laisse pas en dernière page avec un cliff-hanger agaçant, ce qui est bien appréciable. 

Mais une fois qu'une bonne partie du mystère semble résolu, on a forcément envie de voir comment Ethan Burke va réagir à tout cela et mener sa nouvelle vie !

Et mon avis dans tout cela ? Commençons par le fâcheux. Le style est irrégulier, parfois lourd, voire maladroit. Est-ce l'écriture d'origine ou une traduction qui peut paraitre au mot à mot qui donne cette impression ? Je l'ignore, mais cela m'a amenée à soupirer.... d'agacement. De même, lorsque Ethan grimpe les montagnes après avoir survécu à la rivière ( et le bout de pain dans la poche avec...), j'ai déploré de belles longueurs, des répétitions. Sans doute parce que je voulais que tout aille plus vite, pour savoir dans quel pétrin Ethan Burke était fourré.

Ok, je ne lis pas souvent ce type d'histoire, mais ça n'empêche, il me semble n'avoir jamais rien lu de pareil ! Quelle histoire de dingues ! Prenante à souhait. Au fil des chapitres, on réalise que de "simple" thriller, ce roman est aussi de la science-fiction, voire presque de l'horreur... avec l'apparition de créatures que l'on n'a pas du tout envie de rencontrer !

J'ai adoré me faire balader dans cette ville peut commune, qui paraît ordinairement tranquille au premier regard, mais qui, finalement, n'a rien d'ordinaire. L'auteur est très doué pour amener le lecteur à partager les troubles de Burke, à se demander si c'est Burke qui a un problème ou le reste du monde. La confusion est réelle pour le lecteur, qui voudrait bien savoir si c'est Ethan qui lui joue un tour, ou l'auteur qui prend son pied !

L'atmosphère est anxiogène et devient vite étouffante, puisque comme Ethan, vous découvrirez vite que Wayward Pines est une ville dont on ne sort jamais !

Wayward Pines traitent aussi de nombreux sujets sociétaux... politiques...actuels.. etc. Telle que la peur pour soumettre et régner, la théorie du complot, les apparences trompeuses, la manipulation des citoyens, la liberté, la sécurité totalitaire.

Le suspense est implacable, alimenté par des personnages secondaires plutôt effrayant dans leur comportement... qui semble inapproprié aux situations. Avec cette impression pas très nette, donc toujours confuse, de voyage dans le temps, dans le passé, avec la présence de voitures des années 80, des femmes aux brushings dignes de Dallas...

Et, quand le mystérieux docteur Jenckins révèle la vérité, vous ouvrez des yeux grands comme des boules de bowling ! Ce fut mon cas ! Durant toute ma lecture, j'ai tenté d'élaborer des théories, en vain. Il faut dire que même si mon imagination déborde, elle ne m'aurait jamais amené à un tel dénouement qui est tout simplement inimaginable !

 

logo TP canel2

Rédigé par Géraldine

Publié dans #thrillers polars étrangers

Repost 0
Commenter cet article