LA SIMPLICITE DU COUP DE MASSUE, d'Elise TIELROOY

Publié le 24 Juin 2015

Roman - Editions Belfond - 439 pages - 20 €

 

Parution le 14 mai 2015

 

L'histoire : Que c'est il passé dans sa vie pour que Marion, bourgeoise, femme d'avocat, mère de 3 enfants dans un quartier chic de Paris, devienne en quelques semaines une militante altermondialiste recherchée par toutes les polices, qui apparait aussi vite qu'elle disparait et que la France entière, via les médias, connait sous le pseudo de Barbatruc ?

 

Tentation ; Belfond et le Pitch

Fournisseur : Belfond, merci pour l'envoi.

 

 

 

 

 

 

Mon humble avis : La simplicité du coup de massue est une suite de Le bonheur n'est pas un sport de jeune fille que j'avais lu avec délice l'an dernier. Je viens de parcourir de nouveau mon billet écrit à cette occasion, et pour ce nouvel opus, je pourrais presque écrire la même chose !

Suite du précédent, ce nouveau roman peut tout à fait se lire séparément, sans avoir connaissance des (mes)aventures des personnages, 5 ans plus tôt, dans un centre de thalassothérapie breton. La seule différence, c'est que vous ne vous régalerez pas en retrouvant vos potos de l'an dernier, qui entre tour à tour ou simultanément dans cette nouvelle histoire. 

Au premier abord, je pensais cet opus moins cocasse que son aîné, et en fait, je n'en suis plus sûre. Cette fois ci, plus de presque huit clos en Bretagne, nous voici à Paris et en Ile de France. Nous sommes ancrés dans le quotidien des personnages et donc dans une réalité tant temporelle que socio-économique. Fini les vacances, chacun va au travail, s'occupe de ses gamins etc. Le train-train quotidien de chacun, qui fait que j'ai rencontré de toutes petites longueurs au début.

L'héroïne de ce tome, c'est Marion Descottes, l'épouse modèle, qui n'était l'an dernier qu'un personnage parmi d'autre. Sa soeur jumelle vient de décéder. Cet événement sera l'élément déclencheur d'une véritable révolution personnelle... voir même nationale ! Suite à un pétage de plomb sur la voie public, Marion se retrouve en cellule. Là, elle rencontre Ludo Gilles, activiste très actif ! Cette rencontre ne sera pas sans lendemain et au fil des semaines, Marion devient l'activiste Barbatruc, un personnage façonné par Ludo Gilles.

On retrouve dans ce roman un sujet qui semble cher à Elise Tielrooy : les conséquences de nos choix et de nos actes sur notre entourage. Mais ces conséquences doivent elles nous empêcher d'être nous-même, d'exprimer notre moi profond ?

Nous côtoyons de très près un groupe d'activistes altermondialistes. Manifestement, l'auteure s'est bien renseignée sur le sujet, ce qui apporte un plus "culture G" à cette histoire. Pour ma part, j'ignorais tout du fonctionnement et des procédures de ces groupes dont on entend parfois parler à la télé. Maintenant, j'en sais plus !

Autre sujet bien abordé : A force de se battre contre pour une cause, (ici, la surconsommation, la publicité, la manipulation médiatique, l'exploitation du personnel et de la clientèle chez certaines grandes enseignes d'hyper... ) d'en devenir la porte-parole médiatique, ne se transforme -t-on pas un objet à son tour manipulé pour la cause. Sans le vouloir, ne devient-on pas l'exact contraire de ce que nous croyons être, le modèle parfait de ce que l'on décrie ? C'est ce qui arrive à Marion en tout cas !

Chapeau bas à Elise Tielrooy pour la façon dont elle introduit, de façon tout à fait indépendante, tous (ou presque), les personnages de son précédent livre. Comment dire... rien de prédestinait ces gens à se revoir dans la vie, et bien Elise Thielrooy les réunit de nouveau, mais comme si c'était le fruit du hasard et non comme une suite logique (genre on prend les mêmes et on recommence). Franchement, j'ai admiré l'imagination de l'auteur pour créer les circonstances qui invitent ces héros et ces héroïnes dans cette histoire... même si Mona et ses copines m'ont moins convaincues que l'an dernier.

Bref, comme pour le tome précédent, un livre à lire, un livre tout aussi faussement léger que plombant. Un roman anti-crise, même s'il prend justement racine dans cette maudite crise. Joli tour de force donc !

 

Petit message perso à l'auteure : Chère Elise, si vous n'êtes pas à cours d'inspiration, c'est avec plaisir que je retrouverai Marion, Claudine, Iris et les autres dans une nouvelle aventure l'année prochaine !

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost 0
Commenter cet article

gambadou 24/06/2015 21:26

Alors je commencerai plutôt par le premier opus !

A_girl_from_earth 24/06/2015 21:22

Le titre est accrocheur.:-) Bon moi j'ai la manie de lire dans l'ordre ou de ne pas lire, la manie du tout ou rien aussi, donc c'est mal barré avec la PAL que j'ai déjà (rengaine éternelle :-D ).