JULES, de Didier VAN CAUWELAERT

Publié le 26 Mai 2015

Roman - Editions Albin Michel - 278 pages - 19.50 €

 

Parution le 29 avril 2015

 

 

L'histoire : Jules est chien d'aveugle. Mais, grâce à une opération, Alice, son aveugle, a recouvré la vue. Jules est alors attribué à un autre mal voyant qui ne saura apprécier Jules, qui n'aura de cesse que de retrouver sa maitresse de coeur. Mais seul, il n'y parviendra pas. Il lui faut de l'aide ! Et puis quelque part, Jules sent qu'il a une mission.... Alors, pour le pire comme le meilleur, Jules se tourne vers Mr Macaron qui, quelques semaines plutôt, lui avait évité un voyage en soute d'avion !

 

 

 

Tentation : La blogo !

Fournisseur : Gilles Paris, merci pour l'envoi !

 

 

Mon humble avis : Ne tournons pas autour de la gamelle, ce roman fait du bien et rend heureux, comme un chien qui vous fait la fête après votre retour du travail. Ce roman est aussi émouvant qu'un chien qui vous regarde avec des yeux de chien battu. Ce roman vous détend autant qu'un chien qui aime les gratouilles. Quand vous le posez pour vaquer à votre vie, et bien ce roman vous revient vite dans les mains comme un chien qui vous ramène la balle que vous lui avez lancée ! Bref, Jules, c'est du bonheur pour ceux qui aiment les animaux. Et pour ceux qui ne les aime pas (plus que ça), Jules pourrait leur faire changer d'avis quand ils réaliseront à quel point les animaux possèdent des pouvoirs magiques et à quel point la relation qui unie l'animal à son humain peut être forte et changer le cours de la vie !

Mais pas que... Car Jules n'est pas un chien comme les autres. C'est un chien guide d'aveugle, et en post face, Didier Van Cauwelaert avoue être fasciné et passionné par ces chiens éduqués et dressés aux services d'humains dont ils deviennent les yeux, les protecteurs et les amis fusionnels. L'auteur sait donc de quoi il parle, et j'avoue avoir appris beaucoup ici sur ces chiens et leurs maîtres qui me sont bien étrangers.

Comment ces chiens sont-ils dressés, comment leurs carrières se déroulent elles, quels liens unissent ces chiens et leurs aveugles, comment fonctionnent-ils etc... Sans spoiler vraiment, on peut dire ici qu'après l'opération d'Alice, Jules tombe en dépression car il perd ses repères, il se retrouve au chômage technique puisqu'Alice n'a plus besoin de lui pour la prévenir de tous les dangers. Ce roman est donc, via la formule de la comédie romantique fraiche et réjouissante, une belle et intéressante approche du monde des non-voyants, de leurs compagnons quadrupède. Tant dans l'aspect purement pratique que psychologique. Car évidemment, Didier Van Cauwelaert évoque ici aussi le sujet de l'aveugle qui recouvre la vue, pour le pire et le meilleur aussi. Avec des tas de points et cas précis que l'on n'imagine pas dans les conséquences, tant pour l'ancienne aveugle que pour son entourage.

Mais comment, je n'ai pas encore évoqué le personnage de Zibal, alias Mr Macaron ? Un gars très attachant, qui parait très fantasque, mais pas tant nous avoue l'auteur en post face, et qui a le coeur sur la main, même si cela lui coûte cher, trop cher depuis toujours !

Moi, je suis sûre qu'il vous manque un Jules dans votre vie, alors courrez vous procurer ce roman bonheur, ce sera un très bon premier pas vers les 4 pattes !

 

challengeamoureux_4

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost 0
Commenter cet article

gambadou 31/05/2015 17:39

Oserai-je avouer que je n'ai jamais lu cet auteur ? Je note

A_girl_from_earth 30/05/2015 00:13

Rhaa j'avais noté un autre Van Cauwelaert qui me tentait, je ne retrouve plus ma note, donc le titre, et celui-ci me tente bien aussi. Dilemme car je ne peux avoir envie de 2 titres d'un même auteur. L'un doit sortir de ma LAL, mais lequel, vu que je ne me souviens pas de l'autre !
Problématiques d'une LCA à minuit un WE...^^

Noukette 28/05/2015 00:08

Il m'attend, il gratte à la porte d'ailleurs ! ;-)

lasardine 27/05/2015 10:03

longtemps que je n'ai pas lu DVC, il va falloir y remédier car j'aime!

L'Irrégulière 26/05/2015 17:22

Alex-Mot-à-Mots 26/05/2015 12:06

Comment ça, il manque un Jules dans ma vie ?!