LES ENFANTS DE L'AUBE, de Patrick POIVRE D'ARVOR

Publié le 16 Avril 2015

Les Enfants de l'aube | [Patrick Poivre d'Arvor]Roman - Editions Audiolib - 3h45 d'écoute - 13.50 €

 

Parution d'origine du roman : 1983

 

L'histoire : Après le suicide de son père, Alexis, 12 ans, trouve un écrit de celui ci. Un écrit comme un testament, où Tristan lui raconte son histoire, celle de sa recontre trop éphémère avec Camille, sa mère, dans un sanatorium alors qu'ils étaient adolescents, et malades tous les deux.

 

 

Lu par Patrick Poivre d'Arvor

 

Tentation : le pitch et pourquoi pas ?

Fournisseur : la bib'

 

-toile2.jpg

 

Mon humble avis : Il (mon avis) m'étonne et détonne de ceux que j'ai pu parcourir sur des sites de vente en ligne. Certains parlent de chef d'oeuvre, de larmes versées, d'émotions bouleversantes...

Rien de tout cela pour moi, même si je me suis régalée cependant de l'écriture très soignée, souvent poétique de l'auteur.

C'est plus le contenu même du livre qui me dérange un peu, car je le trouve impudique. Qu'un père, qui sait son propre suicide proche, se livre ainsi à son fils de 12 ans me paraît indécent. En effet, le narrateur explique à son fils Alexis d'où il vient, de quel amour fulgurant il est le fruit. 

Tristan, le père, n'avait pas 15 ans quand il a rencontré Camille, qui en avait 16 alors. Tous deux séjournée en convalescence dans un sana en Suisse. Ils se sont aimés passionnément malgré la maladie. Tristan conte donc son initiation sexuelle avec quelques crus détails, crudité souvent atténuée par des métaphores poétiques. Puis vient l'époque de sa dépravation sexuelle de jeune adulte. Pour moi, la vie sexuelle des parents ne regarde pas les enfants, même si celle-ci peut justifier un comportement antagonique avec la paternité.

Pourtant, l'histoire d'amour est belle, mais elle a pour moi été entachée par trop de confessions.

 

free-road-trip-games-audio-book

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost 0
Commenter cet article

sylire 28/04/2015 07:08

Bon, en voilà un vers lequel je ne me précipiterai pas !

Constance 36 16/04/2015 20:48

Je l'ai lu ado et il ne m'en reste aucun souvenir. C'est vrai que c'était au siècle dernier mais je pense que si je l'avais adoré je m'en souviendrais...

L'Irrégulière 16/04/2015 13:58

Je l'ai lu une dizaine de fois quand j'étais ado, et c'est je pense un texte que je ne relirai pas : trop peur d'être déçue parce que j'avais vraiment été totalement émerveillée, bouleversée, tout ce qu'on veut ! (mais tu as raison dans ce que tu soulignes, le choix de narration est particulier et peut gêner...)