CODE ZERO, de Ken FOLLET

Publié le 24 Janvier 2015

Thriller - Editions Livre de Poche - 444 pages - 7.60 €

 

Date de parution : avril 2003

 

L'histoire : Gare de Washington, le 29 janvier 1958. Luke se réveille, vêtu comme un clochard. Il ne se souvient de rien, mais remarque vite que des hommes le suivent et sont prêt à tout pour l'empêcher de constituer son passé. Car du passé de Luke dépend l'avenir de l'équilibre des forces Est/Ouest.

Car pendant ce temps, à Cap Canaveral, le lancement de la fusée Explorer I est sans cesse reporté, mais tout de même imminent !

 

Tentation : Une copine

Fournisseur : Ma PAL !

 

 

-toile4.jpg

 

Mon humble avis : Quelle lecture ! Passionnante, captivante, intéressante et aussi, bien distrayante. Un super thriller, sans hémoglobine ! J'en redemande !

Depuis quelques années, une copine me "soule" avec son auteur favori, Ken Follet. "Il faut absolument que tu lises du Ken Follet". J'entends bien, mais problème majeur pour moi, cet auteur n'écrit que des livres qui dépassent souvent les  1000 pages ! Et moi, j'aime pô les pavés !

Alors, quand j'ai trouvé Code Zéro (moins de 500 pages !) chez un bouquiniste, ni une ni deux, celui ci a rejoint ma PAL ! Aucun regret !

L'intérêt culturel de ce roman est avant tout le context géopolitique de l'époque. 1958, le monde est en pleine guerre froide. Aux Etats Unis, c'est la chasse aux communistes et les soupçons d'espionnage. Quelques mois plus tôt, l'URSS a lancé son premier satellite, le fameux Spoutnik. Les USA sont en retard, il leur faut absolument lancer leur fusée Explorer I, qui contient un satellite. L'action de Code Zéro se situe donc au tout début de la guerre de la conquête de l'espace.

Pour écrire cette histoire, Ken Follet s'est inspiré d'un fait réel. En janvier 1958, en Floride, le lancement d'Exporer I est mainte fois reporté. Officiellement, pour cause d'une météo inadéquate. Follet s'est donc amusé, pour notre plus grand plaisir, à donner sa version des faits et à combler ainsi les 48 heures de report par une histoire de dingues, au suspens plus qu'efficace et aux rebondissements multiples. Bref, commencer ce bouquin, c'est avoir envie de le finir très vite.

Au niveau des personnages, grâce à des flash back, nous suivons une bande de potes depuis les années campus jusqu'à presque 20 ans plus tard 1958. Leurs chemins ne se sont jamais trop éloignés, mais leurs idées, c'est autre chose.

Et puis il y a cette amnésie de Luke qui ne s'explique pas. En analysant ses réflexes, ses aptitues, ses connaissances, Luke va recouvrer son identité de façon palpitante, tout en bravant danger, trahison et retrouvailles !

Après une courte recherche sur internet, il semble que Code Zéro soit loin d'être le meilleur de Ken Follet, mais moi, j'ai ADORE, alors je vous conseille fortement ce bon roman d'espionnage !

 

challenge thriller 2015 logo2

Rédigé par Géraldine

Publié dans #thrillers polars étrangers

Repost 0
Commenter cet article

Fina (Martine) 28/01/2015 20:45

Alors, qu'est-ce que je te disais !!! Maintenant, tu as du pain sur la planche : le lion du Panshir (excellent) la chute des géant et l'hiver du monde (ou le siècle 1 et 2) la nuit de tous les dangers, le 3e jumeau (je ne l'ai pas lu... mais je me le garde, car je sais que je vais le dévorer ! Et je n'ai pas lu le code Zéro ;-)

sylire 26/01/2015 13:27

Je n'ai jamais lu cet auteur. J'ai toujours eu l'impression que ce n'était pas pour moi.

Alex-Mot-à-Mots 25/01/2015 18:14

Un Ken Follett qui me tente.

A_girl_from_earth 24/01/2015 13:21

Et du coup, maintenant, tu serais motivée par ses romans de 1000 pages ? ^^ Quand on y regarde bien, c'est juste l'équivalent de deux romans de 500 pages.^^
Bon, moi je n'ai jamais lu ses romans d'espionnage, par contre, qu'est-ce que j'avais adoré son roman historique, Les piliers de la Terre, qui se dévore !;-)

Violette 24/01/2015 10:28

j'étais en train de me demander si j'avais déjà lu cet auteur.... je crois que non! mais tu donnes sacrément envie ! Moi aussi j'aime les thrillers sans sang ! :-)

claudine /canelle 24/01/2015 09:24

Bonjour Geraldine
J'ai toujours beaucoup aimé lire cet ecrivain !
Bonne journée
Bises