J'AI VU... AU CINE

Publié le 3 Décembre 2014

Finalement, j'opte pour une solution intermédiare, "piquée" chez Dasola, qui chronique plusieurs films sur un même billet !

Cela me permettra tout de même d'évoquer les films que je vois au ciné, même si c'est de façon succinte. Si certains ne passent peut-être déjà plus dans votre ville, cela vous éclairera un chouillat si un jour, vous pouvez les voir en DVD, VOD où lors de leur passage TV. Si votre cinéma les programment encore, il sera encore temps (ou pas), de vous précipiter dans la salle obscure aux fauteuils de velours !

 

 

Film Américain de David Dobkin, avec Robert Downey Jr, et Robert Duvall

Film Américain de David Dobkin, avec Robert Downey Jr, et Robert Duvall

Un grand avocat de Chicago, plutôt cynique et sans scrupules, revient dans sa ville natale pour l'enterrement de sa mère. Il se retrouve alors à devoir défendre son père, grand magistrat de la ville depuis 35 ans, alors accusé de meurtre...

 

3* et 1/2 !

 

Mon humble avis : J'ai beaucoup aimé ce film qui nous emmène dans l'amérique profonde. Le grand sujet du film est l'honneur qui semble supplanter la vérité, mais l'Honneur avec un grand H, pas celui qui mène à la vengeance ou autre. L'honneur qui rendra respectables vos actes et décisions de ces 30 dernières années. Il y est aussi question des difficiles relations entre un homme magistrat et son fils, le conflit ayant pris racine il y a des années, sans être vraiment exprimé, mais il n'empêche pas l'amour, même si c'est un amour refusé et maladroit. Ce film évoque aussi les conséquences parfois désastreuses de l'indulgence.

Duvall brille comme toujours, et Robert Downey Jr est fidèle à lui même. Il garde ici le cynisme et les mimics de son personnage dans Iron Man... Aussi, j'aimerai le voir dans un rôle où il s'exprimerait différement.

Une fin à l'Américaine bien sûre, c'est pour moi un léger bémol, qui fait tomber dans des clichés évités jusque là.

 

 

Film de Mélanie Laurent, avec Joséphine Japy, Lou de Laâge et Isabelle Carré

 

Pas forcément bien dans sa peau, la lycéenne Charlène voit arriver dans sa classe une nouvelle élève : Sarah. Celle ci l'hypnothise et une profonde amitié nait entre les deux jeunes filles. Une amitié exclusive, passionnelle et aveuglante, qui conduit droit vers le drame.

3* et 1/2

Mon humble avis : Un film très fort, sur la jeunesse, la recherche d'identité, le narcissisme, le harcèlement parfois invisible et subtile que subissent les écoliers de tous âges, et la manipulation psychologique dans son extrême. Le malaise grandit, on a envie de baffer l'une et de remuer l'autre, mais nous sommes là, impuissants. Les deux comédiennes sont troublante, même si j'ai trouvé le personnage de Sarah un peu stéréotypé. On n'envisage pas la fin qui nous envoie un upper cut dans la tronche et nous laisse KO. On sort du ciné bouleversé, mais sans le sourire au lèvre. Un film dans la même veine que la première réalisation de Mélanie Laurent : Les adoptés. On monte sur un ring sans s'en rendre compte.

 

Film de Matthieu Delaporte, avec Mathieu Kassovitz et Marie-Josée Croze

 

Sébastien Nicolas est un agent immobilier transparent aux yeux de tous. D'une fadeur déconcertante. Il a toujours rêvé d'être quelqu'un d'autre. Alors, il observe, imite... et remplace.... jusqu'au point de non retour. Il ne recule devant rien.

 

4*

Mon humble avis : Même si c'est assez peu vraisemblable, on se laisse prendre au jeu du scénario assez bien ficelé, et qui tient en haleine en mélangeant le style drame social et thriller. Les images sont à "l'image" de l'anti-héro : terne, assez sombre. Point de grand soleil qui brille de temps en temps, où alors on ne le remarque pas, tant Kassovitz fait de ombrage tout l'écran en incarnant Sébastien et ses "victimes". C'est assez bluffant ces transformations physiques, qui doivent autant au talent de l'acteur qu'à la magie du latex. Petit à petit, on se surprend a éprouver une relative sympathie pour ce personnage aussi lisse qu'inquiétant. Son perfectionnisme est plutôt fascinant. Le scénario ne nous emmène pas forcément là où on l'attendait, et c'est tant mieux. La fin m'a bien plu.

Le film permet de s'interroger. Serions nous meilleurs dans la vie d'un autre ? Un autre à notre place nous rendrait il meilleur ? Sommes nous condamné à rester ce que nous sommes, avec notre identité de naissance. Des réponses sympa via un film original, donc version cinoch'

 

 

 

Film de Dan Gilroy, avec Jake Gyllenhaal et René Russo

 

3* 1/2

Branché sur les fréquences radios de la police, Lou parcourt Los Angeles la nuit à la recherche d’images choc qu’il vend à prix d’or aux chaînes de TV locales. La course au spectaculaire n'aura aucune limite...

 

Mon humble avis : Des petites longueurs dans la mise en place de l'intrigue et du personnage serait le seul bémol que je pourrais adresser à ce film. Sinon, tout est magistralement mis en scène, notamment l'immensité de la ville de Los Angeles et son aspect nocturne inquiétant.

Le personnage joué (à merveille, c'est bluffant... un petit Oscar ?!) par Jake Gyllenhall est particulièrement intriguant. On se demande sans cesse s'il est idiot, un peu attardé, ou s'il est surdoué et machiavélique. Bien sûr, le film donne la réponse.

Night Call dénonce la surenchère de certains médias dans les images chocs, glauques à souhait, et qui les considèrent comme de l'information que le public doit connaitre... pour grimper dans l'audimat. Et quand on connait le goût d'un certain public... Et de ce fait,le doigt est plus que pointé sur ces chasseurs d'images qui iront toujours plus loin, trop loin, pour le scoop. Il va sans dire que Night Call est un film on ne peut plus amoral.

Et l'on ne peut que se réjouir de vivre en France, où nous avons un C.S.A qui nous épargne sans doute cette info qui n'en n'est pas une, qui joue sur la peur des gens et l'entretien à grand renfort d'hémoglobine on ne peut plus réelle. Bien que, je me demande si certaines chaines de la TNT ne commenceraient pas à surfer, ou à flirter avec ce type de programmes.

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost 0
Commenter cet article

A_girl_from_earth 03/12/2014 22:43

Haha, tu me fais rire dans ta recherche d'orientation bloguesque, mais oui, plusieurs livres ou films sur un même billet, c'est un bon compromis. Tu vas à l'essentiel et tu gardes traces de tes avis, c'est plutôt bien ! Bon, moi, retard monstre côté ciné. Cette année, c'est swing à fond, du coup, plus trop le temps pour les sorties ciné...

Tiphanie 03/12/2014 13:39

J'ai beaucoup aimé Un illustre inconnu, pas très réjouissant comme histoire mais ça tient en haleine, j'aimerais bien voir les trois autres!