LE ROLE DE MA VIE, film de Zach BRAFF

Publié le 17 Août 2014

Synopsis : Pour sauver son couple, renouer avec son frère et rassembler toute sa famille autour de son père qui vient de tomber malade, Aidan devra tour à tour changer de mode de vie, délaisser son rêve de comédien et partir à l’aventure de la vie d’adulte. Entre Los Angeles, le désert californien et ses propres rêves, saura-t-il trouver le véritable rôle de sa vie ?

 

Avec Zach Braff, Kate Hudson, Mandy Patinkin, Joey King

 

 

 

 

 

-toile4.jpg

 

Mon humble avis : Je pensais que "le rôle de ma vie" serait une comédie divertissante. Et bien pas du tout, malgré quelques réparties qui prêtent à rire ou sourire. Et pourtant, j'ai adoré ce film, même s'il me renvoyait un peu mon image et certaines épreuves de mon passé. Ce film n'est pas franchement gai, par contre, il est positiif et nous en sortons avec un certain sourire, une certaine force et de belles réflexions.

Le sujet ne détonne pas par son originalité : celui du père de famille qui n'a jamais grandi en restant fixé sur ces rêves d'enfance ou d'adolescence. Les deux heures de ce film sont donc initiatique, et l'on voir cet homme se transformer et devenir enfin adulte et responsable. Ce qui est sert ce sujet cette fois ci, c'est l'intelligence, la délicatesse, la subtilité avec lesquelles il est traité. Aucune faute de mauvais goût, c'est pour moi un film parfait, très émouvant. Un film qui me parle beaucoup.

Sans assener de leçon de morale, ce film distille d'intéressantes réflexions spirituelles. J'ai aimé la façon dont cette famille vit / ou non la religion. Ici, c'est un peu le monde à l'envers. C'est la fille qui tient plus que tout à sa religion et qui la pratique beaucoup plus que ces parents ne le souhaiteraient. Mais ils font preuve d'une grande et intelligente tolérance envers leur fille.

Ce film évoque par dessus tout des relations père-fils qui n'ont pas toujours été faciles, qui ne le sont toujours pas malgré le crépuscule de la vie qui s'annonce pour le père/grand père (joué par un méconnaissable Mandy Patinkin, qui avait endossé le rôle de chef d'équipe dans les 2 premières saisons "d'Esprits Criminels"). Alors bien sûr, Zach Braff se penche aussi sur l'accompagnement en fin de vie, toujours avec délictesse.

La vie de couple, avec ces hauts et ses bas, tient aussi une place importante dans le film. Et ce couple, qui se soutient et parvient, à force de concessions, d'amour et de discussion, à surmonter les tourmantes est très attachant, rassurant quelque part. Car malgré les tensions sous jascentes, on sent entre cet homme et cette femme une belle complicité et, encore une fois, de l'intelligence.

Enfin, l'évolution du personnage principale est magnifique, parce que non grandiloquente. Naturelle, au fur et à mesure, en partageant avec son père, son frère, ses enfants, en ouvrant les yeux. C'est par un petit conseil qu'il donne à quelqu'un que son destin jaillira en somme.

Enfant, les deux frères Aidan et Noah rêvaient de devenir des super héros qui sauveraient le monde. Et enfin, alors que leurs mérites sont reconnus par leurs proches, ils réalisent qu'être un homme ordinaire, ce n'est pas mal non plus dès lors que votre identité et votre personnalité sont respectées.

 

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma d'ailleurs

Repost 0
Commenter cet article