LE SINGE DE HARTLEPOOL, BD de LUPANO ET MOREAU

Publié le 26 Juin 2014

BD - Editions Delcourt - 95 pages - 14.95 €

 

Parution en septembre 2012

 

L'histoire : 1814, au large des côtes du petit village anglais de Hartlepool, un navire de la flotte napoléonienne fait naufrage lors d'une tempête. Au petit matin, sur la plage, les villageois retrouvent un survivant parmi les débris. C'est un singe qui jouait le rôle de mascotte à bord du vaisseau, et qui porte l'uniforme français. Or les habitants de Hartlepool DÉTESTENT les Français, même s'ils n'en ont jamais vu en vrai. D'ailleurs, ils n'ont jamais vu de singe non plus. Mais ce naufragé arrogant et bestial correspond assez bien à l'idée qu'ils se font d'un Français... Il n'en faut pas plus pour qu'une cour martiale s'improvise.
 

Tentation : Ma bibliothécaire

Fournisseur : La bib, du coup !

 

-toile4.jpg

 

La nation est une société unie par des illusions sur ses ancêtres et par la haine commune de ses voisins"

(Dean William R.Inge)

 

 

 

Mon humble avis : Cette BD est inspirée d'une légende encore fort vivace outre-manche. Et comme les auteurs le signalent en postface, on ne peut qu'espérer que la part de vérité soit la plus mince possible.

Cette parodie de la comédie humaine fait froid dans le dos : oui, la bêtise, l'ignorance et l'ignominie humaines sont sans limite. Les premières pages nous montre la l'arrogance et le sentiment de supériorité des français, via un capitaine qui fustigent les droits de l'homme qui l'empêche de travailler. Son job, c'était la traite des esclaves. Mais ce capitaine déteste par dessus tout les anglais et les rhabilles en quelques bulles.

Puis, nous voici en Angleterre, dans un village isolé sur la côte. Les villageois exercrent les français, même s'ils n'en n'ont jamais vu. Aussi, quand on navire français fait naufrage et que le seul survivant est un singe portant l'uniforme français, ils ne se posent pas de question. Ils tiennent là un français, un ennemi puissance 10. Ce singe subira toute la barbarie humaine. Lui, l'innoncent par définition sera persécuté, torturé, pour lui soutirer des renseignements sur l'invasion que préparent sûrement les français. Il sera accusé d'acte d'espionnage, de tentative d'invasion et de voies de fait sur plusieurs villageois. Et le village entier, toujours convaincu d'avoir affaire à un français type, monte un tribunal populaire pour juger ce singe.

Cette BD est formidable. Dessins, bulles, scénarios et dialogues sont juste très justes, subtiles, touchants, bien sentis et pourraient être drôles s'ils ne trahissaient pas une telle possible réalité. Au fil des planches, le lecteur est de plus en plus ahurri par ce qui se déroule sous ses yeux. Légende peut-être, mais l'on retrouve toujours hélas, 200 ans plus tard, des situations similaires dans les journeaux télévisés, tant au niveau international qu'à celui d'une banlieue et d'un fait "divers". La bêtise, la connerie, la barbarie humaine. Le singe de Hartlepool illustre parfaitement le racisme primaire, les préjugés sur les autres peuples, l'ignorance, le manque de curiosité pour l'autre, l'absence de tolérance envers les autres cultures. Bref, la peur de l'autre et de tout ce qui est différent, que l'Homme considère encore trop souvent comme un danger plutôt qu'une source d'enrichissement.

Petit clin d'oeil, nous croisons dans cette BD un jeune garçon de passage dans ce village avec son père. Et ce garçon n'est autre que Charles Darwin, qui deviendra plus tard le père de la théorie de l'évolution de l'espèce animale...vers l'espèce humaine.

UNE BD INCONTOURNABLE qui démontre les dangers du nationalisme aveugle.

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #BD...

Repost 0
Commenter cet article

lasardine 09/07/2014 21:56

incontournable oui!!
quel souvenir!!

Mango 28/06/2014 19:36

Une BD indispensable, tu as raison!

Géraldine 30/06/2014 20:39

Mango : Oui, elle devrait être lu dans les collèges et lycées, cela éviterait peut-être bien des crimes rascistes.

Noukette 27/06/2014 17:39

Lupano est devenu un de mes scénaristes incontournables en BD !

Géraldine 30/06/2014 20:39

Noukette : Il ne me semble pas avoir déjà lu une BD de lui, mais en même temps, je retiens très peu le nom des scénaristes/dessinateurs des BD que je lis, alors que je retiens tous les noms des auteurs de romans. Bizard non ?Peut-être parce que la BD est moins médiatisée ?

gambadou 26/06/2014 21:26

Beaucoup aimé aussi. Impressionnant de voir la bêtise des hommes !

Géraldine 30/06/2014 20:37

Gambadou : Oui, ca fait froid dans le dos.

Anne 26/06/2014 14:03

Une très belle BD ! Très fort tant au niveau du scénario que du dessin !

Géraldine 30/06/2014 20:34

Anne : J'ai tellement aimé le scénario que j'ai prêté moins attention aux dessins. Je sais juste que je n'ai pas été fan des dessins aux niveaux des visages.

hélène 26/06/2014 13:26

une vraie pépite !

Géraldine 30/06/2014 20:32

Hélène : Oh que oui ! Pourtant, je n'ai pas l'impression de l'avoir beaucoup vue sur la blogo !