DEUX ETES, d'Erik ORSENNA

Publié le 11 Juin 2014

Roman - Editions Livre de Poche - 190 pages - 4 €

 

Première parution en 1997

 

L'histoire : Traducteur de métier, Gilles débarque et s'installe sur une île au large de la Bretagne. Il pense avoir trouvé un havre de paix qui lui permettra de se remettre au travail. Un éditeur parisien lui demande alors une traduction d'Ada ou l'ardeur, chef d'oeuvre intranduisible de Vladimir Nabokov. Gilles peine néanmoins à la tâche, dépasse les délais alloués par les parisiens... Mais sur une île, on n'est jamais seul ! Deux étés, ou les péripéties de la traduction pas comme les autres, d'un livre pas comme les autres, par des gens pas comme les autres !!!

 

 

Tentation : Ma PAL

Fournisseur : Ma PAL !

-toile4.jpg

 

 

 

 

 

 

Mon humble avis : J'ai pioché ce livre dans ma PAL un soir de désespoir... 3 semaines que je peinais sur un autre roman. Alors vite, un livre de faible épaisseur et me voici, à l'approche de l'été, à pénétrer dans ces Deux Etés ! Et bien, quel délice ! J'ai ainsi dévoré ce livre en deux séances de lecture.

Erik Orsenna nous emmène sur une île bretonne non nommée. Mais des indices jaillissent de ci, de là, des descriptions et enfin, une initiale : "B". Il s'agit donc de l'île de Bréhat et des îlots qui l'entourent. Nous voici  sur Bréhat, à en découvrir les paysages, les us et coutumes (dont celles auxquelles on ne pense pas au premier abord !!! - Les grandes marées représentent un sacrée opportunité pour une pêche à pieds bien particulière ;) et les habitants. Les vrais, les purs, qui sont nés iliens, vivent iliens et mourons iliens. Les touristes de quelques jours. Et les autres. Ces familles qui se lèguent leur maison de génération en génération et qui, bien souvent, sont devenus très parisiennes.

Erik Orsenna nous décrit tout cela avec une écriture savoureuse, élégante comme toujours, une culture savamment distillée et un humour jubilatoire, qui vogue entre ironie et cynisme et gentille moquerie. Jubilatoire car très fin, presque discret. Ce n'est point l'humour qui nous plie en deux, mais qui nous fait nous étendre de bien être et sourire béatement.

Le système narratif possède son originalité, puisque narrateur et auteur semble n'être qu'une seule et même personne. Mise en scène et imagination d'Orsenna ou réalité romancée, l'histoire ne le dit pas, et peu importe.

Ce qui est délectable, ce sont les quiproquos entre parisien et iliens (bretons qui plus est), les situations décalées, fantaisistes ou burlesques quelque part, et cette formidable solidarité qui s'exerce autour du traducteur en difficulté, solidarité qui vide les stocks de dictionnaires Français /Anglais du libraire le plus proche et qui traverse océans et continents ! Comment ? Je vous laisse découvrir ces pages fabuleuses, proches du conte ! Un roman qui donne la banane et qui permet à Erik Orsenna, grand défenseur de notre langue, de lancer un nouvel appel à la sauvegarde du français et des idiomes régionaux. Les personnages sont attachants et hauts en couleur, depuis le recteur en passant par la postière ou MMe née de Saint Exupéry.

Il ne vous faudra pas deux étés pour lire ces Deux Etés, mais quelques heures qui vous donneront l'impression de tenir un merveilleux bijou entre vos mains. Pour moi, c'est un véritable coup de coeur !

 

L'avis de l'Irrégulière

 

région-copie-1objectif pal

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost 0
Commenter cet article

Philippe D 18/06/2014 21:42

Tu me donnes envie de lire ce livre. De l'auteur, j'ai lu "La grammaire est une chanson douce" et "La révolte des accents".
Bonne fin de semaine.

Didi 15/06/2014 11:52

Coucou Géraldine,
ce livre est idéal pour une lecture estivale ! Petit compact et pas cher et me permettant de découvrir la plume de cet auteur.
Bon dimanche bisous

antigone 15/06/2014 11:48

Ah pourquoi pas ? Pour la bretagne... et surtout parce que j'ai lu ce fameux "Ada" de Nabokov. ;)

Yv 15/06/2014 10:57

Quel beau raconteur d'histoire ce Erik Orsenna !

lasardine 12/06/2014 20:40

j'aime beaucoup Orsenna et il y a longtemps que je ne l'ai pas lu! je lirai peut être ce titre cet été ^^

keisha 12/06/2014 08:29

J'aime beaucoup Orsenna, je peux donc embarquer!

A_girl_from_earth 11/06/2014 23:39

Aaah ça fait du bien un bon coup de coeur hein ! Ça redonne la foi dans les livres.;-) Et puis rien de pire que de peiner sur ses lectures. Bon, je note ton Orsenna, je n'ai toujours rien lu de lui à ce jour !

gambadou 11/06/2014 22:07

rien de mieux pour se remettre d'une lecture difficile alors. Moi qui cherche des poches pour les vacances, je note tout de suite !

Tiphanie 11/06/2014 21:19

J'aurais vraiment aimé apprécier ce livre, pour la Bretagne, pour sa jolie couverture, et finalement je n'avais aps réussi à accrocher.

Alex-Mot-à-Mots 11/06/2014 14:49

J'aime bien les petits romans qui ne payent pas de mine et qui nous permettre de "raccrocher" à la lecture.

L'Irrégulière 11/06/2014 10:55

C'est un très joli roman en effet !