DELUGE, d'Henry BAUCHAU

Publié le 22 Mai 2014

Roman - Editions Thélème - 4h d'écoute - 21 €

 

Parution en audio en mars 2012

 

L'histoire : Un petit port du sud de la France, de nos jours. Un cercle d'amitiés se forme autour de Florian, peintre vieillissant, iconoclaste, pyromane et réputé fou. Avec l'aide de ses compagnons, l'artiste se lance alors dans une oeuvre monumentale illustrant le Déluge..

 

Tentation : La blogo

Fournisseur : Sylire, merci !

 

étoile1etdemi

 

Mon humble avis : Je suis restée complètement imperméable à ce roman, malgré sa renommée et celle de son auteur. Pourtant, la langue est belle, l'écriture fine, soignée tout en restant simple. Peut être est-ce dû à la lecture de Michael Lonsdale. Pourtant, celui ci est aussi très réputé en qualité de lecteur dans le monde du livre audio. Mais son interprétation était pour moi bien trop mélancolique. Sa voix se fait presque murmure, aussi, certains mots ou sens profond de passages ont dû m'échapper. Je suis peut-être méchante, mais j'ai eu souvent envie que Lonsdale se racle la gorge pour mieux repartir.

Il est question ici de l'art, de la création, de la maladie, de l'approche de la mort, de peinture, de folie, d'amitié. L'histoire de Florian, ce peintre qui brûle ses toiles, est pourtant peu commune. Mais elle ne m'a pas touchée. Comme autres personnages et leurs intéraction. Je n'ai rien ressenti, mon coeur est resté de pierre. Cette amitié mise en exergue dans le pitch manque pour moi d'engouement et de clareté pour être vraiment palpable.

De même, je ne suis parvenue à me figurer la création de cette oeuvre picturale gigantesque sur le déluge. Malgré les descriptions des couleurs, des lumières, des clair-obscurs, aucune image n'est née en moi.

Enfin, même la narration m'a égarée. Je n'ai jamais vraiment su si le narrateur était extérieur (l'auteur) ou Florence, l'un des personnages.

Certaines critiques, amatrices ou professionnelles parlent de chef d'oeuvre. Sans doute votre propre sensibilité vous permettra d'apprécier ce roman à sa juste valeur.

 

Sylire a été transportée !

 

Ce roman existe bien sûr en format poche

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost 0
Commenter cet article

Manu 01/06/2014 21:23

J'ai l'impression que l'univers de Bauchau n'est pas pour moi non plus.

Géraldine 03/06/2014 20:27

Etant donné mon expérience, je ne tenterai rien pour te tenter !!!

Liliba 29/05/2014 18:44

J'ai lu une fois cet auteur (Le périphérique) et je n'ai pas aimé du tout... Une écriture certes belle et littéraire, mais d'un noir et d'un rasoir... Du coup, pas tentée de recommencer !

Géraldine 03/06/2014 20:26

Rasoir, c'est bien le mot. Je pourrai ajouter soporifique, si je n'avais pas audiolu ce livre au sport, mais dans mon lit ou sur mon canapé !

sylire 23/05/2014 21:58

Dommage mais je comprends. Bauchau a une univers très particulier. On entre à fond ou pas du tout je crois.

Géraldine 24/05/2014 12:52

@Sylire : et bien pour moi, ce fut "pas du tout". Mais sans doute le format audio ne m'a pas aidé cette fois ci.

Alex-Mot-à-Mots 23/05/2014 10:45

De lui, j'ai lu "l'enfant bleu", que j'ai abandonné. Et pas envie d'y retourner.

Géraldine 24/05/2014 12:51

@Alex : Comme toi, je ne me risquerai pas à une autre lecture de cet auteur !

Géraldine 24/05/2014 12:51

@Alex : Comme toi, je ne me risquerai pas à une autre lecture de cet auteur !